Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

CCM   

Samedi dernier, j'ai profité de mon célibat temporaire pour m'aventuer au cercle Clichy Montmarte.

J'avais pu découvrir les années précédents le cercle Cadet (voir articles à ce propos) mais, je ne connaissais pas celui-ci, sauf à travers les récits de l'ami Fred.

Après la cotisation réglée et l'inscription éléctronique effectuée (ça change de la liste sur papier brouillon à Cadet) effectuée à la 50 (table 2€-2€), j'ai pu patienter devant les écrans de suivi et d'appel des joueurs aux tables. Arrivé aux alentours de 16-17h sur Place, l'attente n'a pas été très longue (moins de 20 minutes).

La table est rapidement animée par une personne assez exhubérante mais néanmoins sympathique qui nous confie quelques secrets comme: "Si tout le monde passe en début de parole, c'est qu'il ne reste que des grosses cartes après". Donc, en plus de s'amuser en Live, ce que je n'ai que trop rarement l'occasion de faire, je me dis que je vais pouvoir apprendre des tas de trucs.

Ce joueur cavé au minimum (joueur de high stakes refoulé ?) va assez rapidement nous mettre tout ça en application et faire des allers retours fréquents entre les tables de jeu traditionnels et la notre après chaque recave, venant parfois même à miser des jetons étoilés, d'un tout autre type que ceux de poker.

Je pense que l'on pourra mettre tout ça sur le compte de la variance, puisqu'il n'est pas parvenu à l'emporter avec ses petits connecteurs, ses cartes assorties 5-gappers ou plus, principalement joués en limp/call face à des relances assez conséquentes (au minimum tiers de son tapis) et après avoir pris soin de se retrouver hors de position quand il n''était pas possible de suivre un tapis le couvrant. 

Il a cependant stoppé sa session lorsque sur un pot relancé de mémoire, il s'est retrouve relancé à tapis au flop après avoir trouvé sa magnifique double paire Q6. Après la perte du coup il n'a pas compris comment son adversaire avait pu jouer aussi mal le coup avec son tirage quinte flush  et deux overcards (enfin ça c'est moi qui le précise ici).

Pour ma part après avoir pu prendre quelques petits pots face à lui ou d'autres joueurs larges passifs préflop à ma droite, ça démarrait plutôt correctement, sans pour autant s'enflammer.

Arrive alors ce coup :

Sur une relance de début de parole aux alentours de 10€, mon voisin de droite call. Aux alentours du bouton, je lève alors les Rois et squeeze tout ça de façon assez standard aux alentours de 40€.

Le relanceur initial passe assez rapidement et mon voisin, qui aime aussi rentrer dans un max de coups, râle et finit après une bonne minute par payer, car visiblement il ne peut pas passer.

Flop hauteur 9 peu connecté mais avec deux coeurs. J'envoie alors une soixantaine d'Euro qu'il surrelance avec ses 80 derniers euros.

C'est évidemment payé et il montre 9 2 à coeur !

Pour le coup, je suis même un poil derrière sa main et ses 14 outs sur ce flop ( d'autant que je n'ai pas de roi de coeur) et il finit par l'emporter en trouvant un coeur.

Malgré tout je suis resté on ne peut plus zen, même si c'est toujours rageant de venir se faire craquer une premium par une poubelle intégrale, payé quand même assez cher préflop, hors de position et sans cote implicite réelle.

Je n'avais rien à me reprocher sur ce coup, donc "next".

Quelques minutes plus tard, ce joueur, même si ce n'était pas nécessaire, s'est cependant excusé sincèrement de ce coup et semblait se rendre compte d'être un joueur perdant, m'avouant modestement venir régulièrement et être en perte de 2000€ rien que sur la dernière semaine.  

Après une recave partielle de 100€ pour retrouver une profondeur de 100BB, je repars au combat et remporte enfin un pot d'une centaine d'Euro postflop avec à nouveau les Rois face à AQ où des possibilité de quintes se pointent dès le  turn et où je n'ose pas faire le dernier thin value bet river.

Mais quelques coups après villain prend sa revanche sur une rencontre AKo vs AKo contre son  tapis restant d'une centaine d'Euro et la couleur pour lui.

Avant d'attaquer les derniers coups clés de la session, voci un résumé des types de profil rencontrés sur l'ensemble de la session qui a duré une bonne dixaine d'heures au final !

 En moyenne sur la session :

- 3 joueurs pas parfaitement cernés aux positions éloignées, a priori raisonnables mais sans plus

- 3 joueurs (deux joueurs à ma gauche  et moi) surnommés par quelques un de nos clients "le virage des serrures". Cependant je pense qu'avec un tracker on serait davantage proche des stats de joueurs TAG que de NIT.

- 3 joueurs récréatifs mais réguliers du cercle pour la plupart, larges passifs dans les styles précédemment cités avec pour principal motivation: "Je veux voir du flop ... Ah c'est relancé ... M... Pas grave ... Je veux toucher". En gros, les clients des précédents. Quelques-uns se sont tout de même rendu compte selon leur propres dires qu'il n'y avait pas beaucoup d'argent à se faire sur leur gauche (sans trop m'avancer, la réciproque n'était pas vraie - tout du moins sur le long terme) et que le fameux virage était dangereux (notamment certains arrivant à la table et voyant des relances et surrelances qui les changeaient des habituels limps).

La table était, me semble-t'il, de 10 joueurs mais n'était jamais complète car toujours un ou deux "aways" (comme on dit online), d'où cette répartition. Seul le "virage des serrures" restant quasiment tout ce temps pour profiter au maximum de cette table globalement favorable.

Retour aux dernieres mains intéressantes de la session.

Avec AKs, je relance entre 14€ et 18€ (je ne me souviens plus 'il y avait des limpeurs poussant vers la tranche haute) et ne suis finalement payé que par un des joueurs TAG à ma gauche au bouton.

Il est aussi très profond car il a emmagasiné plusieurs centaines d'Euro à ce moment avec des premiums qui tiennent où quelques gros jeux postflops. Bref, on est deep (j'ai envrion 400€ avec mes différentes recaves et mon retour à jeu), il est encore plus deep

Passons à la partie metagame avec ce joueur qui est deux places à ma gauche:

On est tous les deux plutôt sérieux, j'ai pu voir qu'il était très réfléchi au cours des heures qui précédent. Et je pense que cette image est plutôt réciproque puisque j'ai montré essentiellement des belles mains sur mes relances et n'ai pas fait de grossières erreurs jusque là.

Ce dernier joue en effet avec moi à ce moment depuis plus de 5h, je pense, je sais qu'il ne paye pas avec des bouses lorsque c'est relancé, même s'il lui arrive plus souvent que moi de limper (pour moi seulement quelques fois en fin de parole sur pot multiway et cartes à potentiel). Je l'ai vu me trois bet dans un coup précédent où il avait les rois et j'ai sagement abandonné AJ, idem dans un autre pot où je lâche les 10 sur un de ses squeezes où il a montré les As. Cela m'encourage pour le placer sur une range de call assez serrée mais pas sur une top range QQ+/AK. Environ 22+,AJ+,KJs+,KQ+ et peut-être quelques connecteurs à  ce stade.

Le flop est une doublette du 6 avec deux carreaux que je cbet de façon assez standard, autour du mi-pot.

Etant payé, à part un tirage couleur, il reste donc deux options, une paire moyenne ou 2 overcards, avec possibilité de floating, mais c'est un move sur lequel j'ai peu d'informations sur lui, car je n'ai pas pu observer de spots l'amenant à faire cela.

Une nouvelle petite carte complétant la couleur apparaît, mais ne me dérange pas plus que ça. Je le mets en effet davantage sur une petite overpair à ce stade.

Conscient de mon image solide, je décide alors de changer de vitesse et de tourner ma main en bluff en optant pour un second barell, afin de représenter  une main du type JJ+. Il finit par call un peu hésitant mais ne dévoilant ni trop de force ni trop de faiblesse.

A la rivière même si j'aurais préféré un As ou un Roi, c'est un petit 10 qui ne change rien à moins qu'il n'ait précisémment les 10 en main. Comme je ne pense évidemment pas l'emporter avec ma hauteur et que compte tenu du meta game décrit plus haut j'ai une bonne chance de faire passer ici un adversaire solide avec une pocket pair moyenne, je prends alors mon courage à deux mains pour envoyer 110€ dans le pot.

 Après un temps qui m'a paru durer des années, un énorme mal de crâne pour mon adversaire, le time du croupier juqu'au bout quasiment, il a finalement fini par payer avec paire de 9 dont un carreau. Et voilà comment se termine mon premier gros bluff live. En même temps, il faut bien un début à tout ! Et même si j'étais plutôt polarisé sur ce bluff (mon adversaire m'a dit certes peut-être exagérément me metrtre soit sur AKs soit sur pas grand chose d'autres), que j'ai replongé en lui laissant près de 180€ sur ce coup, et mis quelques temps pour m'en remettre, je n'ai pas complètement regretté. C'est les "risques du métier" et ça a vraiment bien failli passer. En plus pour une fois que je n'avais pas mon foutu pseudo pour me desservir, fallait en profiter ;)

Après 3/4 heures d'autres combats orientés cette fois essentiellement sur la valorisation et un jeu ABC, j'ai pu remonter grâce à quelques belles mains préflop, une centaine d'Euro avec AA contre un joueur avec JJ sur un flop sec hauteur dame, un coin flip AK vs 99 remporté (la chance était cette fois de mon côté) où un joueur pourtant avec relativement peu de profondeur à jetté les dames sur mon open raise et 4bet all in. 

Séquence assez curieuse d'ailleurs, où j'ouvre standard en milieu de parole aux alentours de 16 € (max 1 limpeur cette fois si je me souviens bien), suis payé par le Cut off (le joueur solide que j'ai essayer de bluffer précédemment, avec un bon millier d'Euro devant lui à ce moment), la SB (avec seullement une centaine d'Euro) complète, la BB squeeze à 100€.

Avec tout l'argent dans le pot, la cote offerte, impossible pour moi de jeter ici, d'autant que la BB m'a déjà au moins surrelancé une fois à tapis quand j'avais AJ et j'ai dû abdiquer. Si le squeezer avait eu dans les 400€ de tapis, ç'aurait été beaucoup plus compliqué. Ayant une bonne raison de penser que je suis devant la range des suiveurs, n'yant pas la position sur l'un d'eux et le pot étant déjà trop gros pour se contenterd'un call, j'ai opté pour un 4bet à tapis, risquant au passage mes 400 Euro, mais c'est le move qui me paraissait le plus rentable pour se retrouver en tête à tête avec beaucoup de dead-monney et quand même assez peu de chance qu'un des deux suiveurs initiaux ne se réveille avec KK/AA. 

 La SB qui a soit joué passivement ses dames, soit tenté de trap, pour finalement les jeter a pu se rassurer à l'apparition du roi, mais avec sa profondeur, le fait qu'il n'ait pas lui-même montré de force,  je pense pour ma part payer très souvent à sa place ici. Ou comme il avait déjà perdu une fois contre moi quelques minutes avant avec les valets contre les As, a-t'il eu peur d'un scénario identique ?

 Pour conclure, j'ai passé une dixaine d'heures assez intenses (j'y ai perdu plus d'un kilo, ce qui ne peut pas me faire de mal et le bluff ne doit pas y être étranger) , certes très peu lucratives (+50€ au final et si on enlève la cotisation et le parking autant dire rien) mais enrichissantes pour moi qui suis toujours un newbie du live .

Côté cartes j'en ai touché quand même pas mal préflop ce qui ne m'a jamais permis de m'ennuyer réellement, mais vraiment très très peu postflop. En même temps en jouant serré c'est un peu normal, mais dans les pots multitways de SB ou BB ou en fin de parole, jamais rien à part quelques paires moisies, pas le moindre brelan ou quinte. Bref beaucoup de monstres préflop (plus qu'en moyenne je pense) mais aucun postflop, ce qui équilibre ce paramètre en quelques sortes.

Complètement HS à la sortie (gros repos le lendemain), j'ai quand même eu le sentiment d'avoir pratiqué un jeu solide et surtout la satifaction de n'avoir eu aucune envie de tilter sur les bads ou de trop m'en vouloir sur le bluff raté. Je pense que de ce point de vue un cap psychologique est bel et bien franchi et que c'est plutôt de bonne augure pour les prochaines sessions live d'ici une dixaine de jours.  Certainement du cash, mais je vais sans doute essayer un ou deux tournois, notamment le deepstack du vendredi soir à 150€ qui a pas mal résussi à D8.

Commenter cet article

Ricardo 14/07/2013 15:02


Merci pour ce CR !


Avec quelques images ou photos il serait parfait...

lessims 11/07/2013 17:22


En tout cas billet très sympa avec analyses etc ... GL pour tes prochaines sorties live !

chaboiv 10/07/2013 14:49


nice compte rendu


j'ai vu le Very Deep au CM du 27 juillet sur 2 jours ... tentant...

manubluff 10/07/2013 17:33



Tentant en effet. Certainement une entorse à mon BRM, mais de façon exceptionnelle, je vais y réfléchir. Je te tiens au courant si je le fais pour se retrouver sur place si on y est tous les deux
et faire plus ample connaissance. Et pouquoi pas envisager un petit swap ...



D8 10/07/2013 13:36


Joli compte rendu..


J'avais fait pas mal de résultats sur le tournoi du vendredi soir, mais c'était il y a fort longtemps......!

manubluff 10/07/2013 17:31



Merci. J'ai cru apercevoir ça sur ton blog hier soir en testant le link, mais je n'ai pas encore pris le temps de lire le dernier billet en entier. Depuis l'arrêt de google reader, je n'ai pas
encore repris tous mes flus RSS dans un nouvel outil, donc je suis un peu coupé du monde des autres blogs.