Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je souhaite sincérement que ce soit le dernier billet s'intitulant de la sorte.

 

Pas de poker vendredi, car j'étais affaibli par un rhume et je me suis couché très tôt.

 

En revanche hier soir, j'aurais mieux fait de m'abstenir !

 

Je m'étais inscrit dans l'après midi sur le site de l'EFP pour participer au championnat HU Masters dont la présentation se trouve ici.

 

Je ferai un post ultérieurement sur le sujet et notamment mon début de parcours, car l'objet de celui-ci est de relater le tilt violent qui s'est emparé de moi hier soir. Je ne tiens pas à mélanger les genres étant donné le respect que j'ai pour l'EFP.

 

Je lance donc le soir ma session online, bien que toujours nettement fatigué par ces petits ennuis de santé passager et les médicaments associés, avec pour objectif parmi mes occupations habituelles de tenter quelques HU pour la qualification (les résultats et les rencontres seront détaillées ultérieurement, je les garde sous le coude).

 

Jouer diminué est ma première erreur. J'en avais pourtant conscience mais me sentais à tort au dessus de cela. Je pensais "pouvoir gérer".

 

La deuxième erreur que j'avais préssenti, mais dont je n'ai pas voulu tenir compte sur le moment était le fait de jouer simultanément de l'omaha avec un tête à tête. La concentration demandée par le tête à tête s'est en effet révélée pour moi incompatible avec celle demandée par l'omaha.

 

Je rencontre assez rapidement le premier problème lorsque je suis sur la fin de mon premier Heads-up en train de tout mettre en oeuvre pour mettre KO mon adversaire bien émoussé et que parallèllement à cela, je touche une couleur max sur la table d'omaha PLO25 voisine.

 

Absorbé par le HU et certainement aussi en raison de la fatigue, je ne vois pas la doublette sur le board et commet donc l'erreur de débutant de suivre un tapis avec ma couleur max qui s'écrase bien évidemment sur le full de mon adversaire.

 

Cette première (car il y en aura malheureursement beaucoup d'autres) cave perdue sur une erreur aussi idiote va me perturber très fortement. A tel point qu'après ma séance de Heads-up, je vais ouvrir de façon déraisonnable une table de PLO30 sur Bwin pour me "refaire le plus rapidement possible"! Troisième erreur des plus garve en terme de Bankroll management et de gestion des pertes. C'est pourtant le classique du tilt prononcé..

 

Sur les 2 tables PLO25 et PLO30, après un jeu tout de même correct, j'arriverai presque à cet objectif "débile" au bout d'une heure. Mais le "presque" va enclencher le tilt, car je vais commencer à redescendre et perdre patience (et le mot est faible au regard de ce qui va suivre).

 

Sur la PLO30 la table est particulièrement active avec des relances et surrelances à tout bout de champ préflop et des gros pots par la suite. Je me dis que c'est l'occasion rêvée pour me refaire. Mais sans patience et dans l'état dans lequel je suis en train de me mettre c'est plutôt moi qui vais tout y laisser.

 

J'entre ainsi en tilt complet, ne respectant plus du tout le jeu de mes adversaires et courant à ma perte sur chaque tapis qui vole et rentre directement chez l'adversaire. Mode gambling total ! Plus de poker, en tout cas celui que je m'efforce de pratiquer à longeur d'année. J'ai rangé mon cerveau et balance la sauce dès que j'ai le moinde tirage ou le moindre petit brelan. J'ai simplement basculé dans l'irrationnel.

 

Je cave et recave comme si j'étais en PLO2.

 

Inutile de décrire les coups de manière détaillés, ils sont tous plus nuls les uns que les autres.

 

Enfin la dernière erreur sera d'attendre de massacrer 6 caves avant de décider d'rrêter les dégâts.

 

Le bilan financier est imparable: environ 6 caves de PLO30 soit près de -180 EUR ! (plus de 3 mois de labeur aux limites inférieures dans cette variante !)

 

A cette heure j'ai toujours honte du déroulement de cette session et d'un tel gaspillage. Mais j'ai besoin de le confesser pour mieux l'exorciser. Pour ne plus jamais aller aussi loin dans l'erreur.

 

Enfin, pour marquer le coup, la sanction première adoptée et exigée par mon coach improvisé (mon épouse)  est plus de session avant mercredi soir !

 

Un petit break, qui ne pourra faire que du bien à mon moral, à mon état physique, et me permettra de prendre du recul sur mes objectifs et sur les mesures à mettre en oeuvre pour ne pas rééditer pareille "catastrophe".

 

La seconde dictée par ma bankroll est un retour immédiat et pour un certain temps à la limite inférieure (10 €).

 

Voilà mes premiers engagements en attendant la suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Tilt - Fish

Partager cet article

Repost 0