Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est avec une certaine appréhension, que je démarre la rédaction de cette deuxième partie. En effet si certains ont demandé des coups mal joués dans le précédent compte rendu, il est clair qu'il y en aura certains (j'espère qu'ils ne seront pas trop bien servis quand même !). Mais je me dois de relater les mains importantes quelque soit leur déroulement et celles qui ont pu me poser des problèmes. Ce par soucis d'honnèteté et par ce que l'échange est trop précieux, lorqu'il est constructif pour passer à côté d'une telle opportunité. J'ai pu d'ailleurs apprécier les commentaires de Sharkfisher et D8, qui en plus d'être de bons joueurs sont bons pédagogues.   

 

Une précision avant de commencer, la reconstitution est faite sur base des enregistrements de mon tracker et il est dommage que je n'ai plus les informations sur ma situation dans le tournoi, la moyenne etc sur certains coup clés. Je suis obligé de faire appel à ma mémoire sur la fin du tournoi, notamment pour les réflexions qui engagent mon tournoi à l'approche des palliers de gains significatifs.

 

Trève de bla bla ...

 

Le jour 1B achevé dans la nuit du mardi au mercredi avec 250K (détail ici pour ceux qui n'auraient pas suivi) dans le top 10 du tournoi, nous voilà dimanche 6/5 soir 20h en ce jour historique des résultats de la présidentielle ... et qui se verra ensuite un peu à sa façon également historique pour mon parcours de joueur de poker avec à la clé un premier gain à 4 chiffres pour couronner la victoire.

 

Synchronisation quasi parfaite entre le résultat du second tour et le début de ce jour 2, me voilà en train de "zieuter" le résultat tout en démarrant tranquilement le tournoi, ce qui aide un peu à évacuer le stress des premières mains.

 

Pour le contexte, je monotable le tournoi entre 20h et 21h.

 

Puis entre 21h et 22h environ, je dispute en parallèle sur le tournoi VIP "petits poissons" de Winga (je ne suis même plus considéré comme un priranha car je ne joue plus en cash sur cette room).Ne trouvant quasiment aucun spot intéressants sur ce dernier, alors que les choses commencent à bien tourner sur l'Eldorado, je décide d'expédier avec un bon gros squeeze de donk aggro face à 4 limpers et un pauvre A7o ... fold fold fold ... Bon ce sera pas pour cette fois ... Ah si ! Etonnamment le 4e limpeur se réveille avec AQ (va comprendre le limp en fin de position).  Bon bah, ça c'est fait ...

 

Focus maintenant sur l'Eldorado à 100%, monotabling et tracker pour une efficacité maximale ... Je vais pouvoir me spécialiser dans le vol de blinds et resteal light de ceux qui auraient la très mauvaise idée de m'imiter ! Plus sérieusement l'attention maximale de la dynamique de la table combinée à un stack confortable vont s'avérer assez productifs pour cette activité et le choix de spots favorables.

 

Mais ne brûlons pas les étapes - Rewind 10x : 20h - Début du tournoi.

 

Pas grand chose à se mettre sous la dent, je grind  de façon assez standard, plutôt ABC jusqu'à ce setup sympathique:

 

Main #57

Le villain a un profil plutôt fishy avec un 40/8/12 sur 57 mains, le risque étant trop grand de me faire payer en cas de relance avec ma poubelle, je préfère checker et aviser postflop.

 

Et je suis clairement chanceux de toucher ce 3 à la rivière ...

 

Main #62

 

 

Ce villain  est déjà beaucoup plus solide préflop avec un 26/21/38 sur près de 200 mains (statistiques bien après ce coup). Avec ses 38% de steal (sans doute même beaucoup plus à ce moment là), c'est un de mes premiers clients pour un resteal. Je préfère généralement avoir des connecteurs ou une main à potentiel quand je 3 bet light ... mais question de dynamique et histoire de commencer à lui apprendre ce que c'est de s'attaquer à ma blinde, je fais un reraise assez important pour arrêter le coup préflop. Malheureusement il paye. Je touche un petit quelque chose sur ce flop très sec et je mise assez fort, comme je l'aurais sans doute fait sur ce même flop avec rien du tout en cbet, pour arracher le pot tout de suite et éviter un floating peu onéreux. Ce nouveau call ne me plaît clairement pas, je pense abandonner, mais ce magnifique roi au turn me permet de miser en relative confiance (bon en même temps s'il a brelan je suis cuit, mais ce sera un setup, je veux value ici ou à défaut couper toute cote à un quelconque tirage) ...

 

Je passe ainsi le cap des 400K.

 

 Je fais l'impasse ensuite une série de 74 mains sans grand intérêt à part que mon stack est retombé à 352K.

 

Main #106

 Je ne suis pas très satisfait de la façon dont s'est déroulé cette main, mais en même temps c'est fortement lié à la jouer hors de position. Je ne sais pas si j'aurais pu l'optimiser plus. Difficile cependant de savoir si vilain était en simple cbet au flop et de savoir si une surrelance aurait été payée. J'ai préféré opter pour un call flop malgré les tirages, avec pour plan de check-raiser le turn, mais ça n'a pas marché ... Et ensuite dur de valoriser sur un tel tableau quand villain n'a pas la couleur ou une grosse main.

 

Je repasse malgré tout ainsi la barre des 400K.

 

Main #140

 

Sur cette main, je suis vraiment très heureux d'être en 80/20. J'ai une décision difficile car je n'ai que peu de mains sur villain (22) qui tourne pour le moment à 14/14/20 mais 14% de reraise. L'échantillon est trop restreint pour tirer des conclusions mais je suis très actif au bouton et le resteal peut être assez large. Même si je couvre de deux fois mon adversaire et que la dynamique me convainc de payer, le call est assez boarderline tout de même ... L'avis des experts m'intéresse !

 

En tout cas ce bonus me permet de passer à la vitesse supérieure et de collecter de plus en plus souvent blindes et antes ...

 

Main #146  

Ici, avec un joueur de moins et le chiplead, je relance avec cette petite main, le small ball a visiblement commencé (pour faire plaisir à Fred) et place un premier 2 barell bluff sur ce tableau plutôt inoffensif pour représenter une overpair . Ouf, ça passe ...

 

Main #177

Sizing trop faible sur le squeeze préflop qui donne la cote à tout le monde pour voir le flop. Peur d'un 4 bet que j'aurais du mal à assumer? Sur ce flop très sec, même si je me méfie d'un trap avec AJ ou autre, je prends mon courage à 2 mains pour arracher (ce que je fais quand même assez rarement face à 2 adversaires).

 

Main #179

 

Je décide cette fois de jouer plus soft postflop en me contentant de check back flop et turn pour tenter d'aller à l'abattage à moindre frais. Sur cette rivière qui paraît anodine, villain ne l'entend pas de cette oreille, je tanke un peu car mon double kicker A9 n'est pas extra, mais j'espère l'emporter face à un arrachage dû à ma passivité sur les streets précédentes. Premier revers significatif face aux deuxième nuts ...

 

Une vingtaine de main, nouveau 3 bet avec un monstre :

 

Main #199

 

Contrairement au squeeze précédent, ce dernier est appuyé. C'est toujours face au même villain que dans la plupart des affrontements depuis la main #46. Il absuse fortement du bouton avec ses min bets, et l'idée là c'est de faire une mise qui représente une part importante de son tapis pour qu'il hésite à deux fois avant de voir un flop ou de me revenir dessus (l'obligeant à engager son tournoi dans ce cas). Son tapis moyen en fait une cible d'autant plus parfaite.

 

Main #224

Main sans intérêt technique puisque là c'est automatique, mais qui participe à la progression, donc je la fait figurer. D'autant que c'est une des premières que je fais fructifier (deux ou trois autres précédents KK/AA ne m'ont rapporté que les blindes et antes et obligé à jouer mes poubelles ou seconds couteaux comme précédemment).

.

Quelques petits pots remportés pour passer les 1,3M de stack et prendre un large chiplead de la table. A ce moment je figure dans le top 5 du tournoi, si je me souviens bien.

 

Main #236

Le small est maintenant de rigueur préflop, pour accumuler sans trop de riqsue un maximum de petits pots, grâce à mon avantage en jeton. Sur ce coup, je sens pourtant avant de miser que ça va mal tourner, mais trop tard, j'ai cbet ...

 

PAs très grave, je continue tranquilement mon grind pour monter à plus d'1,6M.

 

Main #264

Je réfléchis un petit moment, car ce joueur, sans doute à cause de son faible tapis et de la dynamique que j'avais principalement imprimé depuis un petit moment était une serrure (12/8/8 sur 51 mains mais 3bet  à 13,6), cependant avec son M de 4, la cote et le fait de le couvrir largement, c'est un call obligatoire à mon sens. La décision aurait été tout autre avec les villains 5, 6 et 8. Pour villain 9, j'ai un peu la flemme de calculer ...

 

Je commence néanmoins à me faire malmener par le joueur directement à ma gauche, que j'ai inlassablement délesté de ses blindes depuis un moment, au vu de son caractère très serré hors de position 16/13/33 et 4.9 de 3bet. Mais à au moins 3 reprises il me reshove avec son stack moyen. Soit il touche, soit je suis repéré ou un peu des deux ...

 

Et là c'est un autre qui s'y met, je commence à me faire sérieusement marcher dessus ...

 

Main #303

 

Mais là, même si on n'est cette fois pas 110BB deep avec cette quasi même main, le fait que je suis bien en jeton à la table et dans le tournoi, que les palliers de gains intéressants et la table finale approchent à grand pas, j'opte pour un fold. A part un move très risqué de villain, je suis, je pense, vraiment au mieux sur un coinflip et c'est impayable pour moi, même si la profondeur commence à diminuer sérieusement.

 

Aidé de quelques bonnes mains ou spots favorables en mettant notamment la pression sur les tapis moyens, je franchis tout de même la barre des 1,5M.

 

Main #329

Nouveau resteal du futur runner up, sur le quel j'abdique à nouveau.

 

Je conserve néanmoins le chiplead de la table et une bonne place dans le tournoi.

 

 

Il me reste envrion 13 mains à présenter avant les séquences complètes mais relativement rapides du dénouement de la table finale et du HU. Pour des questions de présentation et car il commence à se faire tard, je pense que je vais m'arrêter là et ajouter une partie avec ces 13 mains avant celle contenant les deux séquences en question.

 

Si cela intéresse des lecteurs, je pourrai également produire et diffuser la séquence complète du jour 2.

 

Dans la partie suivante, je vous présenterai un encore plus gros fold de NIT préflop à l'approche de la table finale !

Je ne sais encore trop qu'en penser aujourd'hui, en tout cas ça vous changera des 2 premières mains présentées dans le CR du day 1 (le 4bet avec AJ et le call du 3bet shove très deep avec AQs) !

 

Mais, je n'en dis pas plus pour le moment ...

 

 

Tag(s) : #Perf MTT

Partager cet article

Repost 0