Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme promis, je m'attaque au compte rendu détaillé de ma victoire de dimanche sur l'Eldorado.

 

Ca fait longtemps que je n'ai pas fait un tel exercice, mais là comme c'est quand même mon fait d'arme le plus marquant à ce jour, ça en vaut la peine.

 

L'exercice reste difficile puisque c'est quand même près de 10h de jeu au total à restituer. Après avoir passé une bonne partie de la journée d'hier à enregistrer mes mains ou séquences clés, J'ai opté pour un CR en trois parties (4 finalement après redécoupage):

 

1 - Retour sur le jour 1 que je n'ai évoqué que sommairement ici.

2- Jour 2 jusqu'à la table finale jusqu'aux 3 dernières tables

3- Table finale et HU final Approche et début de la table finale

4- Dénouement de la table finale et HU

 

Avant de me lancer sur le détail du jour 1, je tiens à apporter un ou deux commentaires.

 

Premièrement, je remercie Sharkfisher de m'avoir conseillé d'utiliser le replayer de Poker Academy, car même si ça reste fastidieux, compte tenu du nombre de mains ou de séquences que j'ai dû enregistrer, le logiciel est très fastidieux. Le rendu que j'avais observé chez Pokerfred notamment, s'avère sympathique également.

 

Dernier commentaire, ce CR s'adressera évidemment aux plus motivés puisque, même si j'ai sélectionné un certain nombre de mains et éliminé quelques séquences sans intérêt, il se veut le plus exhaustif possible.  

 

Je n'aurai pas non plus, rassurez-vous, la prétention de faire un nouveau "chaque main révélée".  

 

Sur ce, c'est parti ... Retour jour pour jour d'une semaine en arrière, nous sommes le mardi 1er mai 21h.

 

Départ classique en mode serré aggressif (enfin pas si serré que ça au vu des calls des mains 48 et 59). Je vais jouer très très peu de main au début mais mon mon tracker va rapidement confirmer mon observation d'une table particulièrment large et fishy et que je n'ai d'autre choix que d'adopter cette stratégie, sauf rares exceptions tactiques.

 

Nous passons directement à la main #48, car à part quelques petits coups standards, il ne s'est pas passé grand chose de mon côté. 2 ou 3 "raise" avec de bonnes mains mais surtout des "fold".    

 

Sur cette main, le villain nous fait un New York Back raise d'opérette qui ne ressemble à rien avec ce miniminimini reraise. Après réflexion, un regard détaillé à ses stats affreuses sur le hud, je décide d'opter pour la méthode radicale,le TDLG de Raoul, pour les intimes, où il fut un temps le all in pour nympho. On va lui montrer ce qu'est un vrai reraise ! Plus sérieusement, j'aurais pu opter pour un call avec la cote gigantesque offerte, mais ca ne m'enthousiasme guère de subir le coup hors de position et que là franchement je ne le vois pas sur une premium. Certes, ça reste possible puisque ce joueur fait visiblement n'importe quoi et dans ce cas mon all pour info pourrait se transformer en "par ici la sortie", mais bon ce n'est que le début du tournoi et ce n'est qu'un 10€ (pour simplement préciser: c'est environ 1/500 de ma bankroll avant ce tournoi), alors autant sortir ici sur un spot qu'au bout de 3 heures sur un coinflip. Bref ce coup qui pourra sans doute être décrié par mes lecteurs, j'ai décidé de le jouer à l'instinct compte tenu du meta game et ça reste exceptionnel que je surjoue de la sorte un simple AJo avec autant de profondeur (main que je couche d'ailleurs très souvent face à un simple raise)

 

Au final le call de villain fait encore plus mal aux yeux et me permet de doubler malgré le 3e trèfle au turn qui ne présageait rien de bon ... La montée de jetons démarre, même si encore une fois ce coup n'est pas à imiter à la maison ...

 

 Main #59

 

 

Coup dicté par le même principe que le précédent: Je pense être au pire en coinflip alors prioirité à la montée de jetons. Encore une fois AQs est le type de main que je peux bien entendu passer dans d'autres circonstances (ce sera d'ailleurs illustré dans la 3e partie). Mais là là surrelance directe à tapis avec un si gros tapis est trop suspecte. Je ne le mets rarerement sur AK, KK+. Et même si c'est pour 120BB et que c'est un coinflip, je le prends. On est pas en SNG, je n'ai pas encore un tapis qui mérite d'être préservé et je ne veux pas refuser cette occasion de monter un gros stack qui sera précieux précieux pour oublier un peu ses cartes dans les niveaux de blindes et antes élevés. D'autant plus que, je pense que mon tracker avait dû déceller quelque chose sur le style de villain 2. Il reste certe villain 1 à parler derrière, mais comme nous le couvrons tous les deux largement, il restera en cas de call de sa part un pot extérieur conséquent à remporter.

 

En l'occurence villain 2 était encore plus qu'espéré en pampa et le board ne m'a pas trahis.

 

Peu de coups intéressants en quarante mains et nous passons directement à la main #99:

   

 

Préflop, je complète pour la cote.

 

Au flop, je fais un probe bet hors de position à moitié du pot pour commencer à me situer avec ma top paire pas très bien kickée sur ce flop drawy et éventuellement mais rarement l'emporter directement.

 

villain 2 se contente de suivre, ce qui ne donne pas encore suffisamment d'information mais d'un autre son stack est peu important ... Par contre le shove de villain 3 avec un stack plus conséquent ne me dit rien. Il peut bien entendu être sur un tirage, mais il peut aussi avoir une dame mieux kickée que mois ou bien mieux. C'est donc un fold assez évident de ma part. Bien content au final de voir qu'il est bon et que j'étais même derrière les 2 villains.

 

 Main #110:

   

 

Un coup mal joué.

 

Préflop rien à dire, généralement je me contente de suivre pour setminer, mais là j'essaie d'arracher. C'est raté ...

Le flop avec deux figures est peu encourageant pour faire un cbet contre deux adversaires.

Au turn je ne représente absolument rien, donc mon arrachage est contreproductif car spewy.

J'ai mis cette main par soucis d'honnèteté, mais j'aurais préféré dire "circulez y a rien à voir", car c'est pas beau du tout.

 

Main #112

   

 

Préflop un call un peu large, mais en position et avec une certaine profondeur pour mes petits connecteurs one gapped assortis.

Au flop la top paire et une mise de valorisation/élagage après les 3 checks.

Le donk bet au turn après avoir seulement suivi au flop est surprenant ... Mais à part un bluff, je ne vois pas bien  ce que je bats, même si vu le niveau du jour 1, ce pourrait être un joueur qui vient de toucher un 4 avec A4 ... Soit dit en passant le niveau au jour 2 n'avait plus rien à voir, j'y ai ai vu peu de moves fishy. Fin de la parenthèse, je préfère opter pour un set ou une quinte avec A5 et passer.

 

Main #115

 

 

Rien de spectaculaire mais je réalise ici mon premier resteal avec une poubelle sur le min raise du bouton et avec l'avantage du tapis. Ils seront beaucoup plus nombreux au jour 2.

 

Main #120    

 

J'ouvre UTG avec une main en dessous de ma range habituelle en cette position, mais avec un pot de départ plus attrayant et un stack confortable, c'est une variation que je fais de temps en temps pour changer de vitesse.

 

Pas de cbet sur ce flop riche mais un cbet différé au turn suite aux deux checks de mon advsersaire à l'apparition de cette scarry card.

 

Main #128    

 

Arrachage sur un flop pas trop mauvais (pas de figure). Ma paire est dans doute bonne, je le mets à tapis et s'il a mieux tant pis, d'autant plus qu'il y a plus à prendre au milieu que le restant de son stack. Ce joueur est médiocre, avec un VIPP gigantesque, des limp et call nombreux jusqu'à 10% de son stack, des calls trop larges ... La sélection, le M et bien d'autres standards semblent être des concepts inconnus pour lui. C'est le Fish avec toutes ses lettres de noblesses, que nous retrouverons dans quelques coups par la suite.

 

Main #131

   

 

Cette fois notre fish joue bien le coup. Mon call est marginal mais je ne veux cependant pas lacher ma paire pour si peu. Coin flip perdu. Heureusement, il me semble que c'est le dernier !

 

Main #144

   

C'est parti pour un nouveau duel avec mon ami. Cette fois je touche très correctement le flop et la joue une nouvelle fois en mode arrachage pour à la fois protéger et être très souvent payé s'il a touché la moindre paire avec sa range hyper élastique ou le moindre tirage.

 

Main #146

Hors de position, avec ma seconde paire, j'attends de voir les actions de mes adversaires et la carte du turn pour décider de miser. Tout me conforte à miser cette fois au turn. J'opte pour un check call à la rivière et suis heureux de voir la main de mon adversaire complètement hors sujet.

 

 

Les 2 mains qui suivent sont une nouvelle rampe de lancement vers le jour 2. Le genre de rush qu'on aimerait rencontrer plus souvent ...

 

Main #178

   

 

Je choisis de simplement setminer en position pour toucher le jackpot dans un pot quasi familial. Le flop et l'action qui en découle sont une aubaine, ça sent bon un 8 chez au moins un des joueurs. Je me contente de call la surrelance de mon fish préféré, rendant la parole au premier agresseur villain 2. Si ce n'est pas déjà fait, j'aurais tout loisir de relancer tout ce beau monde quelque soit le turn. Au turn ce n'est plus la peine de slowplayer, suite à la nouvelle relance de mon fish, je suurelance le tout à tapis, espérant que villain 2 nous suivra.

 

Situation idéale puisque ce dernier a bien le 8. Admirez au passage ce manifique play des As complètement à l'envers où tout indique pourtant qu'ils sont laminés au flop.

 

Main #180

   

 

A peine le temps de respirer, de se remettre de ces émotions, que ça repart sur les chapeaux de roues (rush quand tu nous tient) ...

 

Ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ...

Un jeu direct avec surrelance aurait sans doute eu le même effet.

Ca permet au moins d'admirer un magnifique setup imparable pour villain

 

 Main #187

 

 

Préflop j'opte pour un simple call pour contrôler le pot en position. Mon stack a suffisament bien gonflé ces derniers temps, pas besoin de prendre de risques inutiles à ce stade.

Au flop, je mise quand même logiquement avec ma top paire top kicker. Il m'arrive de checker également dans ce cas, mais cette fois je choisis la méthode directe, notamment en raison des quelques tirages au board.

La surrelance au turn s'avère elle inquiétante, l'alarme est enclenchée, mais je ne lâche pas systématiquement ma top paire 2e kicker sur une simple surrelance au double.

La rivière est sympathique, mais les 3 trèfles et un petit risque de full suggéré par la mise au turn, ne me donne pas le courage de value thin, malgré le check de villain. Dommage au vu de l'abattage, mais je suis déjà suffisamment chanceux sur ce coup qui sera en dehors d'un 35/65 sur un vol de blinde en jour 2, mon seul suckout du tournoi. Je n'en subirai d'ailleurs également que très peu.

 

 Main #199

 

Coup standard, d'autant plus avec nos différences de stack: TDLG.

Nous verrons au jour 2 que je peux pourtant parfois jetter cette même main, mais dans d'autres circonstances.

 

 

 Main #200

 

 

Retrouvaille coup sur coup et énorme livraison. Tilt suite au coup précédent, "y a deux cartes de la même couleur donc je suis" ou un peu des deux ?

 

Enfin une dernière main pour conclure:

 

 Main #210

 

 

Coup mal négocié pour ne pas dire mal joué.

Je perds une occasion de prendre le pot par un cjeck raise au flop.

J'ai voulu contrôler en avisant au turn. Mais là, c'est trop tard sur cette carte affreuse qui fait absolument tout rentrer.

Je me suis peut être fait voler le pot mais à moins d'un arrachage au flop, il était certainement en semi-bluff. En tous les cas je ne bats qu'un bluff (qui reste probable au vu de la faiblesse que j'ai affiché) et tant pis pour moi.

 

Voilà pour cette première journée. J'ai en effet zappé quelques mains sur la fin où mon stack oscille entre 210 et 260K pour finir à 250K en première position du jour 1B.

 

La suite dans le prochain billet.

 

Est-ce que cet exercice vous a plu ?

 

Y a encore quelqu'un ?

 

Mais pourquoi diable ai-je attaqué ce chantier pharaonique ?

 

Pour les derniers survivants et masochistes du hand history, il vous reste à consulter l'historique complet de ce jour 1.

 

Et pour mon ami de trente ans Rincevent, ce sera même obligatoire, car là quand même faut pas exagérer !

En effet, après avoir tenté d'encourager KOF (lucky-carlos) au moment de la bulle puis renoncé car il était absent, que vois-je dans le lobby ???

 

bulle-eldo-2.JPG

 

Qu'on ne me réponde surtout pas que c'était un acte philantropique ou solidaire !

 

PS: Pour les fautes d'orthographe ou autres vices de forme, je mettrai une deuxième couche de peinture, car là je sature ...

 

Tag(s) : #Perf MTT

Partager cet article

Repost 0