Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poker-Master-Festival-copie-2.jpg

J'ai joué exceptionnellement un lundi soir hier.

Je n'avais quasiment pas joué pendant les vacances de Noël, peu joué la semaine dernière (une seule soirée MTT jeudi dernier dont quelques Winamax Series mais sans résultats). Le reste, c'était quelques parties ou sessions disséminées, histoire de faire progresser mon challenge Expresso. Larticle à ce sujet est d'ailleurs déjà rédigé en majeure partie, et devrait paraître sous peu, mais place à l'actualité.

(OK c'est pompeux comme ton, mais j'aime bien car complètement décalé par rapport à gravité de la vraie Actualité)

Bref, les tournois me démangeaient un peu beaucoup !

En particulier, après avoir parcouru la liste des tournois du soir du Poker Master Festival d'Everest (c'est la mode en ce moment avec leur concurrent les Winamax Series), un tournoi me faisait particulièrement de l'oeil.  

Oeil-sauron

C'était l'event #9, un Pot Limit Omaha Short handed 20€ Rebuy. Pas le genre de buy-in que je pratique régulièrement, même si ce n'est pas hors bankroll management, mais ça me tentait vraiment sur un format dorénavant bien maîtrisé sur ses petits frêres (5€ Rebuy et 20€ classiques). D'autant que ce type de buy-in est assez rare, je militerais même pour davantage de 10€ Rebuy dans ce format à titre intermédiaire.

Et je me libère de plus en plus régulièrement aussi pour jouer des buy-in un peu au dessus de mes habitudes lorsque la structure, le format et le prizepool me font envie.

J'ai lancé au total 5 tournois. 4 en PLO et un intru, le Freeroll VIP Bronze de Winamx à 3000€ en No Limit Holdem.

Et chose assez rare ces derniers temps, j'ai été loin sur les 5 tournois (je n'ai pas sauté d'aucun tournoi avant 2 bonnes heures au grand minimum). 

Pour l'annecdote, j'ai terminé le Freeroll en 276e place sur 4896 en pleine période flipesque A9o vs 55 en bataille de blinde pour empocher la tant convoitée récompense de 1,20 €.

J'ai ensuite fini à quelques places des places payées sur le plus petit Buy-in (5€) d'un PLO deepstack sur Winamax.

Faut dire que j'étais dans les derniers, alors que je j'étais hyper bien placé (plus de détail à suivre) sur mes 2 autres plus gros tournois. Donc pas question de jouer trop conservateur et viser un ITM modeste dans ces conditions, je décide de grossir les pots dès que j'ai une main très valable ... Je me commit assez rapidement préflop avec une main basse mais très connectée, mais ne touche absolument rien au flop et sur le donkbet adverse, n'ayant pas la moindre paire, pas le moindre backdoor un minimum évident, qui justifierait de me maintenir dans le coup, me résouds après mure réflexion à abandonner, malgré la cote énormissime et un tapis restant proche du ridicule (autour d'une blinde !). Fallait vraiment que je n'ai rien pour me résoudre à passer en pareille situation (et en Omaha, faut le chercher ...). Une ou deux mains plus loin, je dois évidemment faire tapis avec mes ou plutôt ma pièce en chocolat et c'est la fin sur ce tournoi. Mais c'est très vite digéré.

En effet en dehors d'un autre PLO 5€ Rebuy sur Winamax, pris dans mon élan du Poker Master Festival Everest, je jouais aussi un PLO 20€ 1 Rebuy + 1 Add-on sur Pokerstars (le Monday Omania Jeceplutrokoi).

J'avais donc clairement des ambitions, une envie de faire "mon festival Omaha à moi" après un démarrage de l'année plutôt timide côté Poker  !

J'ai vécu une période de rebuy assez morose sur l'event PMF#9, où je ne suis pas parvenu pas à gagner grand chose, ce qui m'a coûté finalement un rebuy supplémentaire au bout d'un peu moins d'une heure, par rapport à mon double rebuy initial, malgré un jeu plutôt solide. J'ai certainement aussi tenté moins de plays "high variance" que sur un 5€ Rebuy habituel.

Mais peu après avoir pris l'add-on, les choses décollent enfin !

Je connais alors, en milieu de tournoi, un véritable rush, enchaînant les gros pots et remportant tous les coups où je pars à tapis quelque soit la configuration (mais jamais loin derrière). Comme je le disais hier soir à mon ancien collègue, ami et supporter via hangout, Julien  - j'avais l'impression de marcher sur l'eau.

Et ça fait belle lurette que je n'avais plus réussi cet exercice ;)

La réussite appellant la réussite, l'autre PLO 20€ Rebuy sur Pokerstars, où je somnolais avec un tapis moyen (double cave de départ ou presque + add-on) se met soudain à exploser lui aussi. Je double une première fois, une deuxième fois, enchaîne dans les tours suivant sur un autre gros pot. Pourvu que ça ne s'arrête pas en si bon chemin !

Et alors que je viens de sauter, comme expliqué plus haut du Freeroll et du 5€ qui étaient un peu là pour la décoration, je vis une autre ascension moins spectaculaire mais tout aussi effecicace dans le 5€ Rebuy.

Je me retouve en léger différé Chipleader sur les 3 tournois ! L'extase ! Un retour de variance qui fait du bien à ce moment là. Reste à gérer tout ça calmement. Je relâche la presion en échangeant avec Julien qui est toujours là et partage ce moment avec moi par chat et vidéo interposés.

Les bulles viennent d'éclater sur les 2 plus gros tournois.

bulles-eclatees.jpg

J'ai perdu quelques places par ci par là, mais la soirée est garantie gagnante et prometteuse.    

Alors, sur un coup à 3 joueurs à la table seulement (demi-finales) du 5€ Rebuy, avec top double paire et un tirage couleur présent au flop, je ne fais pas dans la dentelle et me commit en check raisant fortement.  Tout dans le Groin !

Malheureusement en face c'est le brelan max, donc pas de miracle. Mais c'est vite oublié pour me concentrer sur les 2 tournois restant à plus gros enjeux   

Le tournoi le plus avancé est le PMF#9 qui accapare le principal de mon attention à ce moment de la soirée. On est en approche de la table finale, les palliers deviennent intéressants et mon tapis à légèrement fondu, notamment en ayant perdu quelques coups contre des shorts que je n'ai pas réussi à bust en bataille de blinde ou resserré mon jeu contre les autres gros tapis. 

Au début de la Table finale, on joue des coudes, ça dure un bon moment. Etant dans les tapis moyen, je ne prends pas de risque démesuré avant la sortie d'un nouveau concurrent. Arrive enfin le moment où en voilà un qui se trouve alors avec tirage flush contre brelan à tapis couvert. Son adversaie rentre le full. Yes ! 80€ de plus dans l'escarcelle !

Non ! il reste ! Il a fait quinte flush royale !

Jeu toujours reserré, petites aggressions en position de préférence contre les adversaires au tapis qui s'y prête et/ou avec le jeu qui convient, je survis et maintiens un tapis correct.

La suite exacte m'échappe un peu. Je pense doubler entre la 5e et la 4e place pour me positionner à nouveau dans le top 3. Une lutte assez longue mais classique s'ensuit lorsque nous ne sommes plus que trois. Mon adversaire à droite est aggressif, me couvre légèrement et celui à gauche plus passif mais nous couvre largement tous les deux.

C'est mon voisin de droite qui mène clairement la barque et personnellement pris régulièrement en sandwich, j'évite de trop m'inpliquer sans une vraie main et laisse régulièrement mes adversaires en découdre. Une façon, certes assez lâche de laisser provoquer l'accident chez les autres et de tenter de ramasser les 200€ supplémentaires offerts au 2e. Mais une stratégie assez classique avec ce type de dynamique et rentable en terme d'ICM, tant que l'on ne se laisse pas complètement rattrapper par les blindes.

Cependant malgré une tension palpable, de nombreux pots assez importants disputés entre les 2 protagonistes, ça ne craque pas.

Je dois donc quand même de temps en temps abandonner ma tenue de garde Suisse et me résoudre à placer quelques 3bets préflop contre le tyran de service pour maintenir mon stack à un niveau décent. Un autre coup remporté postflop me permet de revenir à la hauteur du 2e et même de le couvrir légèrement.

Je me retrouve finalement dans une sorte de coin flip contre ce dernier, étant tous deux avec des mains structurellement très proches (une seule carte de hauteur différente au milieu) pour une rencontre quasi inévitable étant donnée la dynamique. Et ça rentre pour moi ! Des jetons, le HU et surtout un adversaire embêtant en moins !

Je reste malgré tout sensiblement en retrait en terme de jetons.

C'est parti pour un duel de près d'une heure à vue de nez. Julien m'encourage toujours, même s'il m'avoue parfois stresser plus que moi sur certains moves (c'est vrai que ça change des micro buy-in mais si tu persévères dans ton apprentissage, ça viendra un jour, cher Padawan).

Au milieu de ce Heads-Up qui monopolise quasiment toute mon attention, je me trouve confronté à une décision assez compliquée sur le 20 € Rebuy de Pokerstars.

Situation classique mais jamais facile en PLO avec double top paire sur un flop présentant un tirage flush.

Après mon ouverture hors de position au flop, je suis relancé, alors que je suis 3e sur 6e joueurs restants.

Autant dans la situation présentée plus haut sur le 5€ Rebuy, mon check raise reste à mon goût une des meilleures options dans la mesure où je suis persuadé que Villain va cbet la majeure partie de sa range et que nous ne sommes que deux dans le coup. Autant ici, je pense avoir fait une grossière erreur, sans doute la plus importante de la soirée.

En effet, lorsque j'opte pour une ouverture hors de position dans un pot à 4 joueurs, je sais déjà d'expérience que j'aurai une décision difficile en cas de 3bet.

Si j'avais davantage réfléchi en terme d'ICM, il le paraît nettement plus évident de fold ici sur le 3bet adverse . A partir du moment où je sais que je serai sans doute commit à un moment donné de la main, alors que si je fold, je perds un pot important, mais resterai en course pour un podium, l'option conservatrice me paraît après coup la meilleure solution.

Les palliers de gains plaidaient clairement pour un fold. Le SPR (Stack to Pot Ratio) était certes des plus intéressants étant donné la taille du pot à ce moment de la partie par rapport à mon tapis (qui était le tapis effectif). Mais, couvert, sans redraw, j'aurais dû fold, comme je l'ai fait dans ce même tournoi en milieu de partie avec 2 paires AK sans redraw face à un autre gros stack qui était l'agresseur préflop UTG et un tapis permettant d'attendre de meilleurs spots. Ce qu'il faut évidemment ausssi réguilèrement faire deep en cash ou en début de tournoi, quand il y a trop d'action pour ce type de main.

Mais là je ne me suis pas assez posé la question en terme d'ICM et opté pour un play faiblard et fishy guidé par la cote du pot, ma relative bonne main et sans prendre tous les paramètres en considération (même si je me sais mal embarqué sur le coup):

Call du 3bet pour vérifier que la flush ne rentre pas au turn, pour fold si elle rentre et donk push si elle ne rentre pas.

Me voilà fort mal engagé en situation d'être freeroll avec double paire contre la même double paire et le tirage flush à l'As. Il est vrai que ça aurait pu être encore pire face à un brelan ... Au final, la flush ne rentre pas, mais c'est un As pour une meilleure double paire.  Et la sanction tombe: Out 6e sur 97 pour183€ au début des places qui commencent réellement à rapporter (dans les 900€ à la win). Au moins ça m'aura permis de méditer ce coup, en cas de split chanceux, j'aurais peut-être trop vite oublié cette main.

Retour au heads-up du PMF#9 où je vais parvenir par deux fois à force de "grind" à revenir à la hauteur de mon adversaire, mais en vain. Mes quelques monstres (carré, quinte, grosses flushs) ne seront quasi jamais payé et mes bluffs régulièrement contrés. Pas de regrets ici, je pense avoir fait mon maximum. Pas de regret non plus sur le fait, qu'à nouveau retombé short, je tente de flamber en surrelançant à tapis sans fold equity avec une main moyenne mais à potentiel TJ94 double suited (malgré le dangler 4). Ce n'était pas un tilt, je pense avoir généralement suffisamment d'équité par rapport à mon SPR. Et surtout si ça passe, je peux rejouer avec un tapis décent et tenter une dernière fois de renverser la tendance postflop.

Ce fut d'ailleurs bien une sorte de 40/60, largement suffisant en terme de cote après la forte relance de mon adversaire du bouton, mais ça n'est pas passé.

Toute fois, ici, contrairement à l'autre coup décrit précédemment dans le 20€ Rebuy de Pokerstars, j'assume complètement la façon dont j'ai joué la main.

Au final, je suis tout de même bien consolé avec cette 2e place sur 62 pour 630€ de gains.

Merci encore, Julien, pour tes encouragements, ça n'a pas suffi à l'emporter mais ce fut un réel plaisir de partager cette session avec toi.  

Sur ce, pas d'autre MTT prévus cette semaine, mais du repos, une partie chez des amis en fin de semaine et la publication de mon challenge Expresso très prochainement.

A bientôt sur ce blog qui reprend progressivement des couleurs.

Tag(s) : #Perf MTT, #Pot Limit Omaha

Partager cet article

Repost 0