Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

Hier soir je me suis lancé dans le MTT Tapis à Gogo de Bwin, qui est un rebuy + add-on 5 € et 2500 € garantis.

 

La  structure est brutale (niveau de 6 minutes et apparition des antes assez tôt dans le tournoi), bien que légèrement adoucie par les possibilités de rebuy et add-on.

 

Bref ça ne promet pas du grand jeu, mais comme l'a déjà signalé Stefal, il y a un gros overlay dû au fait que beaucoup ne prennent ni rebuy ni add-on, et cela permet de ne pas se coucher trop tard.

 

Le tournoi porte bien son nom, vu le niveau général et la structure abrupte, y a de l'action et ça ne lésine pas avec le bouton "All in".

 

Bref, je termine 4e sur 198 joueurs au départ et remporte un peu plus de 207 € (auxquels il faut retirer les 15 € de Buy-in + Rebuy + add-on). Enfin une première table finale pour moi sur un MTT de plus de 100 joueurs et mon plus gros gain à ce jour (modeste mais il faut bien commencer par quelque chose ).

 

Et si proche de ma dernière perf lors de la première manche du dernier challenge Xewod, c'est des plus encourageants.

 

 

 4e tapis à gogo

 

Le déroulement de mon tournoi: 

 

Je prends directement le rebuy pour essayer de monter un gros tapis en cas de double up et pouvoir jouer un minimum postflop sur les premiers niveaux, où je pense avoir un edge suffisant par rapport au joueur lambda, avec l'expérience en cash game dont je dispose.

 

A part un pot important remporté avec top paire top kicker face à une calling station, la phase de rebuy ne va pas être profitable.

 

Je perds un 70/30 avec AJ relancé en début de parole et suit pour me retrouver, comme espéré, face à un vol d'un short stack de grosse blinde (avec une cote intéressante donc) avec J9s mais bien sûr ce n'en était pas un puisqu'il touchera son 9 . Peut-être une nouvelle forme de semi-bluff ?

 

Je relance fortement AK et suis payé par deux villains dont un shortstack agonisant mais qui me paye pour la moitié de son tapis. Sur un flop anodin avec deux 7, je cbet à hauteur des 2/3 du pot et donc au dessus du tapis du short, l'autre fuit mais pas lui. C'est clair car il a dû regarder la pub de Patrick en boucle pour me payer préflop avec l'épée en plastoc (72 pour ceux qui l'ignoreraient encore et accessoirement la plus mauvaise main de départ au Holdem ... en théorie) et fait donc brelan pour me craquer ma premium. J'appelerai ce joueur the master, car nous le retrouvrons ...

 

Quelques squeezes à tapis avec du lourd en mode serré aggressif (minimum AQ ou une paire de 8 ... pas fou pour le faire en pur bluff vu ce que je viens de décrire au dessus) face à des armées de limpers me permettent cependant de maintenir un stack décent. Pas la peine de faire dans la finesse ici. Et un coin flip ne me dérange pas en période de rebuy tant que je n'ai pas doublé.

 

A la fin de la période de recave, mon tapis est correct mais sans plus, légèrement supérieur au minimum autorisé pour un nouveau rebuy et je prends enfin l'add-on qui au passage le fait quasiment tripler. Clairement EV+ de le prendre (sauf erreur c'est un add-on de 5000 jetons pour un buy-in de 2000 et un rebuy de 3000) et justifie à lui seul d'être patient pendant la période de rebuy. Cela me permet de me replacer autour du tapis moyen et de démarrer un nouveau tournoi en quelque sorte.

  

Ca commence mal,  je dois lâcher AK pourtant relancé fortement préflop sur un baby flop et une relance d'un des 2 villains présent. Superbe confrontation au passage avec 34 (devinez qui c'est ?) qui a quand même touché un monstre à savoir la 3e paire et AQ qui ne sais pas lâcher cette main. Vous avez sans doute deviné que pour payer avec une telle cote préflop et jouer son tournoi sur un tel monstre, il ne pouvait s'agir que du master.

 

En tout cas ça présage de l'ambiance qui régnera jusqu'au milieu du tournoi et de l'écaillage des principaux spécimens ...

 

The master ayant été étiqueté et bagué comme il se doit (via une prise de note panégyrique, vous vous en doutez), je pourrai constater régulièrement sa progression fulgurante dans le tournoi puisque sans acun doute possible en pleine maîtrise de son art, il atteindra très rapidement le top 10 du tournoi ... Alors que personnellement, je galère dans la seconde moitié avec ma bonne vieille stratégie conservatrice arriérée.

 

Bientôt en mode push or fold imposé par une profondeur devenue telle une flaque d'eau, je remporterai enfin un premier 70/30 avec mes 10 contre les 5.

  

Ce doublé me permet de respirer un peu et d'attendre un nouveau spot favorable qui sera celui-ci:

 

Relance au double d'un villain suivi par the master qui est de retour à ma table (ou l'inverse), je suis avec une belle cote avec mon JQs.

 

Flop Dame haut plutôt sec.

 

Je check pour suivre un éventuel cbet. Je me méfie d'une overpaire sous-jouée par le relanceur initial et cela me permet dans le cas contraire d'induire un bluff et de contrôler la taille du pot. Tout le monde check.

 

Je mise alors sur un 3 au turn la moitié du pot, histoire de voir où j'en suis, de mettre fin au coup ou de value face à moins bien ou un tirage quelconque sans m'engager définitivement dans le coup face au relanceur initial. Cela fait fuire ce dernier  (une bonne chose de faite !), mais the master ne veux pas lâcher.

 

Je ne me souviens plus de la séquence exacte mais ça va partir à tapis. Vu l'image que j'ai de lui, pas possible de lâcher sur ce coup, tant pis si pour une fois il a quelque chose (de valable). Et j'ai bien fait car il me permettra de doubler grassement face à son A3 ! C'est sûr il avait un bon kicker

 

Ca chambre dans le chat avec le troisième villain qui me dit de remercier the master. C'est vrai que mine de rien sa belle livraison m'a permis non seulement de prendre ma revanche face à lui mais surtout de me propulser chip leader du tournoi sur ce coup.

 

Puis un floating réussi après un tirage couleur manqué annonce le début d'un rush de rêve chez moi:

 

La mise moyenne sur un flop roi haut me donnant le tirage couleur à la dame n'indiqu'ant pas forcément un roi chez villain, j'ai préféré suivre et aviser au turn. Un check réciproque au turn face à un joueur détecté comme solide me permettra de prendre le pot en bluffant la doublette du roi  sur la rivière, rendant très peu probable la présence du 3e chez villain suite à l'action (ou plutôt non action) au turn.

 

S'ensuivront:

 

KK contre TT qui tient.

 

Puis après quelques temps et en 3 ou 4 mains d'intervalle 2 fois les As:

 

Une première fois contre 2 autres joueurs dont un qui a un stack proche du mien.

Ce sera face à JJ et une autre paire (je ne me rappelle plus la quelle) et là je vais bien stresser à l'apparition de chaque carte pouvant donner un brelan à l'un de mes adversaires. Mais, ouf de soulagement, mes American Airlines tiennent et mon stack décolle littérallement.

 

Je remet ça ensuite contre A8 qui pousse ses 40K au mauvais moment ...

 

Puis encore une paire de dame splittée au flop me permettant de grapiller quelques jetons, et un ATs relancé UTG qui fait dire à d'autres joueurs dans le chat que j'ai à nouveau les As ... Ma réponse pour entretenir le doute après que tout le monde ait passé: "Presque ..."

 

Quelques autres coups remportés avec top paire au flop ou quelques vols en position et j'atteint les 270K à l'approche de la table finale. Plus qu'à continuer à gérer pour viser une très bonne place et si possible la gagne !

 

Mais après ce rush salué dans le chat, la galère va reprendre. Plus vraiment de jeu (faut dire qu'on en prendrait vite l'habitude), mes quelques moves ne seront pas respectés et je perds dans l'ordre ou le déordre un 60/40 et un pot important avec enfin une main:

 

J'ai les Valets.

Relance en fin de parole de lucette1333 que je couvre bien, suivi instantanément par un short stack.

Ne voyant pas lucette1333 sur un monstre et au cas très probable où le short ait mieux que moi (tell du call instantanné assez fort) je demande les 2/3 de son tapis, histoire de compenser ce que je perdrais face au short et d'engager le coup préflop. C'est suivi:

 

- Le short a bien les As

- lucette1333 à KQs (coin flip avec moi)

 

et c'est Lucette1333 qui remportera le coup avec une couleur et ce pot sera son tremplin pour remporter le tournoi par la suite. Après un call tout de même fort discutable sur ce coup au vu de l'action malgré la cote attrayante, comme l'aura fait remarquer quelqu'un d'autre à la table.

 

Après ça, je serre donc le jeu en regardant les "mouches" tomber et monter du même coup progressivement dans l'échelle des gains. Mais je perds en même temps mon chip lead et commence à glisser dans le classement.

 

Je jette mon AJ relancé 3x en début de parole alors que nous ne sommes plus nombreux à la table (2 dernières table avant la table finale) et que je suis relancé à tapis par le 2e stack (moitié du mien). Je choisis de ne pas risquer au mieux un coin flip face à lui.

 

Je jette encore quelques mains de ce type suite à des relances avant moi et me félicite en voyant de belles mains à l'abattage (la période carnaval est révolue et me concernant c'est plutôt carême).

 

Avec des blindes de 20K et des antes valant un buy-in initial, je suis obligé de tenter des moves en position avec les bouses qui me sont données. Ca ne passe pas, mon image en prend un coup, si tant est qu'on y prête encore attention.

 

Je réussirai quand même quelques figures de style copiées sur the master suite à des vols ratés avec mes "monstres" (enfin quand même mieux que the master).

 

Exemple spectaculaire:

 

J9 poussé de small blind avec un M de 5 environ (c'est plus Byzance) et payé par la grosse blinde avec un superbe K7o.

 

flop KKT ... Premier réflexe: "c'est mort avec le brelan" puis espoir et soulagement avec la quinte qui rentre ! "Je suis trop fort  héhéhé!"

 

Puis ça alterne ... reperte d'un 40/60, gain d'un 70/30, regain d'un 40/60 sur un autre vol en flag sauvé par un nouveau superbe tirage du tableau ...

 

Pour me maintenir dans les 4 derniers avec le dernier stack et enfin "mourrir" sur un dernier vol de SB avec K6s face à A9 de BB (pas de bol et pas de miracle cette fois). Pas de regret, car vu la structure, c'était devenu de la loterie et ma stratégie était à peu de choses près la méthode SAGE pour doubler ou récupérer 50% de mon stack en volant antes et blindes face à un seul joueur.

 

Dommage, avant la table finale, j'avais de grandes chances de l'emporter mais ce ne fut guère possible de faire mieux avec les cartes que j'ai reçues en table finale et le peu de spots valables. Pas de regret, je ne vais pas me plaindre après ce rush fantastique et une place et un gain jamais atteints auparavant.

 

En plus j'ai le sentiment d'avoir fait le maximum pour y parvenir, donc j'ai pu dormir sur mes deux oreilles de ce côté là.

 

Voilà c'est fini, merci au lecteur patient qui aura tenu jusqu'ici. Mais ce fut un réel plaisir de pouvoir aller enfin si loin dans un tournoi. Surtout après tous les pièges des premiers niveaux et être passé si près si souvent par le passé.

 

Enfin cerise sur le gateau, ce gain devrait sauf accident de dernière minute (ce soir) transformer un mois négatif en positif et m'encourager à publier mon bilan mensuel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eiffel 30/11/2010 22:47



VGG ! beau résultat !



manubluff 01/12/2010 09:45



Merci Eiffel.