Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

J'ai mis pas mal de temps à me remettre de ma session nocturne de vendredi dernier au cercle Clichy Montmartre.

 cercle clichy 

Tout d'abord physiquement, car ma session de cash game 1€-2€ a démarré vers 19h et s'est soldée après 4h du matin (idéal pour la forme après une semaine de boulot corectement remplie ...).

Ensuite financièrement, puisque comme je vais l'expliquer plus loin, j'ai fait une magnifique donnation, correspondant en une seule main à un bon mois de gains en grind online me concernant.

Enfin mentalement, parce que je m'en suis voulu un bon moment et mes sentiments envers le poker étaient proches de ceux de Fred en ce moment, c'est à dire pas folichons.

Un début de session comme à mon habitude avec quelques petits pots perdus, avant de recaver partiellement et de me faire craquer une nouvelle fois une paire de Rois sur le coup suivant:

Surrelance à une quarantaine d'Euro suite à un limp et une ouverture classique entre 14€ et 16€.

Flop Q T x (x = brique, pas de tirage couleur). Je mise 45€ dans ce pot et villain me surrelance assez rapidement de son tapis restant de 110€.

Je paye assez vite de façon plutôt standard, confiant d'être assez souvent devant à moins d'un brelan ou d'une double paire.

Villain montre ATo et grogne en voyant mes rois. Mais la rivière lui offre l'As.

Je mettrai ensuite plusieurs heures pour combler ce déficit, avec un jeu très en ligne et pas trop de bêtises, quelques mains qui tiennent ... un coin flip face à un joueur de BB, qui a payé mon 4bet à tapis alors que j'étais UTG de façon ... comment dirais-je ... optimiste avec une paire de 3 (et un tapis d'un peu moins de 200€).

Un autre coinflip, perdu cette fois, d'autres relances préflop avec des mains qui ratent le flop me font redescendre. Mais une suite touchée au turn me rapporte un petit pot limpé multiway de SB, face à une double paire river.

Je remonte enfin grâce à 2 fulls qui me permettent de prendre le pot mais ne rencontre rien de suffisant en face pour prendre des tapis entiers.

Bref, vers les 4h du matin, j'ai un tapis d'environ 450€ et une session à ce stade légèrement positive.

Avant de me lancer dans le coup qui m'a achevé, je vais juste revenir sur deux profils intéressants rencontrés au cours de cette session.

Tout d'abord, un jeune homme casqué et encapuchonné à ma droite.

Alors que je viens de m'assoir à la table depuis une ou deux mains, un autre joeur ouvre du bouton, il paye de la SB et j'abandonne une main quelconque de la BB.

cbet payé sur un flop hauteur dame assez inoffensif.

Check du bouton sur un turn qui ne change pas grand chose et notre jeune homme mise. Avant de se faire surrelancer à tapis ... Grosse réflexion et c'est payé.

Note jeune homme a les valets et l'autre joueur ne joue justement qu'un valet avec son semi-bluff avec une maginifique ventrale. Et la rivière sort un valet magique !

Tilt et pleurnichages à ma droite qui vont durer un bon moment !

Mon craquage de rois arrivant un peu après, j'ai eu à coeur de faire plus sobre et ne pas whine. Au moins là dessus, j'ai suffisament encaissé depuis plus de 3 ans pour me laisser aller trop facilement.

D'ailleurs ce jeune joueur, semblait plus en tilt pour moi que moi-même quand il a vu mes rois craqués de la sorte.

Pour la suite, il a montré un jeu très serré, mais avec des relances trop souvent trop peu dissuassives (6€/8€ en premier ouvreur, classiques sur le net mais peu appropriées en live ou pire 6€ ou 8€ après 3 limpeurs, offrant ainsi une cote énormissime à tous ces joueurs avides de flops.)

Bref, pas un joueur vraiment dangereux. D'autant plus qu'avec un livre et des écouteurs en permanence sur les oreilles, il n'était absolument pas attentif à l'action et la dynamique de la table.

Enfin, il m'a permis d'assister à un coup quasi légendaire, qui en a laissé plus d'un à la limite de l'évanouissement:

Notre jeune homme surrelance un joueur que j'ai pu repérer comme solide (ils sont suffisamment rares pour les repérer facilement).

Ce dernier se contente de payer hors de position mais n'a pas l'air trop faible.

flop 664 ou 446 avec deux piques.

Le joueur solide donk à tapis pour un peu plus d'une centaine d'Euro (léger overbet pot mais assez standard).

Et notre jeune homme va se torturer pendant 2 bonnes minutes (dont une qui sera finalement timée), être sincèrement dans l'embarras pour finalement payer mourrant au bout du time avec ... suspens ... ta ta ta ...

paire de Rois !!!

L'autre joueur avait du coup de quoi penser être devant avec sa paire de dames ...

Si notre jeune homme avait été plus attentifs, il aurait pu quand même voir qu'il était quasi impossible que son adversaire soit rentré avec un 6 ou un 4 et sauf des As slowplayés et une encore moins hypothétique petite paire qui ait touché full, il n'avait vraiment pas grand chose à craindre. D'autant que le donk bet à trapis dans ces cas là n'aurait certainement pas été le meilleur move (certes cela aurait très fortement maqué la force de sa main mais n'aurait fait qu'empêcher de s'assurer un cbet quasi inéluctable sur ce board dans un pot 3bet).

Bref tout ce cinéma (et pourtant sincère visiblement) pour un call qui se fait quasi automatiquement en quelques secondes en général !

Voilà, pour cette main qui a elle seule aura valu le déplacement !

Enfin, nous approchons du coût qui m'aura coûté mon déplacement (et que je ne suis pas près de dévoiler, tellement j'en suis peu fier).

Nous en sommes au croissants et boissons chaudes, qui nous sont grâcieusement offerts par le cercle, et je viens de toucher deux fulls contre un joueur particulièrement désagréable, à qui j'ai pu soutirer quelques jetons, malheureusement pas tous.

Dommage, car ce dernier cherchait à marcher sur la table après avoir d'ailleurs agressé verbalement mon voisin à peine arrivé à la table. On a eu le droit à quelques relances assez sauvages (40€ direct, qlors qu'il a moins de 100€ derrière).

Autant dire que quand je lui ai montré de la résistance sur une de ses ouvertures plus raisonnables, qu'il a dû se coucher la mort dans l'âme face à ce qui pouvait ressembler à des arrachages de ma part, ça ne lui a plu et que j'ai eu le droit moi-aussi à quelques réfléxions peu flatteuses.

Peu importe, qu'il monte son égo contre moi n'était pas pour me déplaire, d'autant plus que j'étais assis 2 places à sa gauche, situation donc suffisamment EV+ pour encaisser quelques réflexions de bas étage.

Dans le genre, il mettait son bras devant ses jetons, m'obligeant à lui demander de me les montrer, ce qu'il a très mal pris.

Au fond de moi, cela m'arrangeait aussi dans les coups avec mes fulls, puisque je n'ai pas hésité à en jouer en cherchant à simuler des arrachages en misant justement à hauteur de son tapis (un peu plus que le pot) avec mes fulls les deux fois au turn. Malheureusement, il n'avait rein à m'opposer visiblement.

Même pas un tirage moisi, une petite double paire voire deux overcards, avec lesquelles il aurait pu s'emballer, vu le personnage.

Enfin, ayant visiblement très mal pris les questions sur son tapis et voyant que j'avais plus de 400€ au lieu de sa cave moyenne de 100€, il est parti se caver directement à 400€.

Ce qui offrait de belles perspectives et m'a encouragé à prolonger ma session, me précipitant par la même dans le gouffre ...

A ma gauche, un absent est alors remplacé par une énorme pile de jetons (pas encore eu le temps de voir son propriétaire qui les a juste posé rapidement). Le croupier décompte à vue de nez 3 piles de 500€. C'est en fait quelqu'un qui vient de la 100€ (2-4€).

Je suis alors tiraillé entre deux sentiments divergents, rester pour tenter de récupérer une partie des 400€ tous frais et plutôt volatiles qui viennent d'arriver à ma droite, ou partir en courant de cette table qui s'est endurcie (à part le nerveux ci-dessus, je ne vois plus beaucoup de joueurs médirocres) et un tapis juste à ma gauche qui semble destiné à engloutir le mien.

Ajouté à celà la fatigue et l'envie d'aller dormir un petit peu avant la levée du jour, cela plaide donc davantage pour une sortie imminente.

J'opte pour la fin du tour en cours et un dernier avant que la grosse blinde me revienne dessus avant de m'en aller.

Quelques mains sans intérêt me permettent néanmoins de voir que mon voisin de gauche semble sérieux (pas vu limp un seul coup même après d'autres limpeurs, ni tenter d'arracher tout de suite).

Le nerveux de service va malheureusement s'absenter régulièrement avant de s'en aller définitivement (le coup de, je mets 400€ sur la table semblait donc être davantage un bluff).

C'est alors définitivement clair que je n'ai plus grand chose à faire à cette table et que j'envisage de la quitter dès que la blinde arrivera sur moi.

Je trouve alors les rois en début de parole (UTG+1 ou UTG+2) et relance à 14€. Le joueurs aux 3 piles de 500€ me surrelance alors à un montant compris entre 30 et 40€.

Comme c'est la première fois qu'il me voit ouvrir, qu'il n'a pas montré être un "dégèn" sur les mains précédentes, ça sent clairement du lourd en face.

Si j'avais eu dans les 100BB (200€), j'aurais certainement répondu par un "Tout dans le groin" (et tant pis si ce sont les As en face). Mais là avec plus de 200BB chacun, le call, même hors de position, me semblait davantage indiqué.

Flop hauteur dame, dont 2 coeurs et 2 petites cartes.

Je check-call son cbet à 50€ pour contôler, ne sachant vraiment pas où j'en suis sauf que s'il a les As, je suis toujours derrière et que s'il avait les dames, je suis passé derrière.

Cela me permet également de garder des mains comme AK (plus rarement AQ ici) ou paire de dix, ou de valets dans le coup. Donc peu d'intérêt de relancer ici.

Un 3e coeur en dessous du 9 apparaît au turn et il met 110€ suite à mon nouveau check. Ca sent de plus en plus mauvais, mais j'ai le roi de coeur et me dis que si je suis effectivement derrière (ce qui semble de plus en plus évident), j'ai une roue de secours (à moins qu'il n'ait lui même l'As de coeur). De toute façon comme on le verra après, j'avais activé le mode "calling station" donc je me maitiens dans le coup.

Blank river et il m'envoie dans les 200€ suite à mon nouveau check.

La messe est dite, je dois raisonnabelement en rester là et abandonner mes rois, ne battant sincèrement rien ici sauf un bluff.  Mais c'était sans compter mon vieux démon qui me pousse dans un sursaut d'orgueuil ou plutôt de vanité à aller payer perdant.

Pathéthique !

Ne changerai-je jamais ?

Autant dire qu'après une courte nuit, j'ai passé une bonne partie de la matinée à me maudire et m'interdire de retourner au cercle pour le restant du WE.

Après avoir digéré tout ceci, j'ai pris les décisions suivantes:

- Travailler ce leak récurrent online en NL10. Bon, il y a encore du boulot, vu que j'en ai refait un hier soir (certes pour moins de 100BB cette mois), mais où j'avais compris que villain venait de rentrer sa double paire KQ à la rivière, sur sa surrelance à tapis suite à mon 3e barell, mais que j'ai refusé de lâcher mes As. Je ne sais pas si je serai capable d'y parvenir, mais c'est une condition absolument primordiale, pour pouvoir passer un vrai cap, améliorer senseiblement mon winrate en cash game et éviter quelques éliminations évitables en tournois.

- Aller quand même jouer le very deep stack à 250€ ce WE (pour ma probable dernière sortie live cette année). En cas de sortie prématurée qui ne soit pas du fait d'une erreur de ce gabarit et si je suis suffisament bien conditionné mentalement (pour ne pas replonger directement dans ces travers), alors je pourrai éventuellement m'assoir à une table de cash.

Mais si j'ai le moindre doute, ce sera "Strengst verboten" !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

D8 25/07/2013 10:00


j'ai l'impression que mon com précédent n'est pas passé..


Au cas ou je te redis donc que deep ou pas, c'est 4bet obligé, histoire de pas être manipulé derrière selon les boards.


S'il a les as eh ben ... on perdra les 400 plus vite!

D8 25/07/2013 09:59


au fait si je viens faire le very deep on peut manger ensemble à midi?

manubluff 25/07/2013 10:59



Of course, my friend.


Je t'envoie un SMS.



D8 25/07/2013 09:58


Tu es assez dur avec toi et assez result oriented.


En tous les cas, deep ou pas deep, c'est 4 bet obligé. Et ben si il as les As, tant mieux pour lui..


 


En l'occurence ça va être pareil, mais c'est quand même mieux jouer, que de se faire exploiter par un mec qui va t'arracher le coup avec une main moisie si il t'avait 3bet avec des neffles et
qu'un as tombe, ou un board avec 4 piques par exemple...


Ma séquence..


14  40


92  400


CALL puis PLEURE!

manubluff 25/07/2013 10:57



C'est un peu la séquence à Raoul ça ;)


100-150BB pas de soucis, je fais comme toi dans au moins 95% des cas. Avec davantage de profondeur, je serais intéressé par avoir d'autres avis, car je ne suis pas certain qu'il faille chercher à
partir 100% du temps à tapis préflop. C'est clair, hors de position et avec le risque de voir des cartes qui ne me plaisent pas au flop, je me mets en difficultés avec la façon dont je l'ai
joué. Et si je ne sais pas fold river quand tous les indicateurs sont au rouge, ça sert pas à grand chose de la jouer comme ça. Plutôt choisir la méthode accélérée (je me serais aussi senti moins
bête, j'aurais pu dire KK vs AA, pas de chance lol) ...



mad_thorgal 24/07/2013 19:43


Le fameux dernier tour, voire dernier coup, les rares fois où j'ai joué en cash et que j'étais bien gagnant, cela m'arrivait très souvent de finir comme ça, alors je compatis! Il avait quoi au
fait en face, les as?

manubluff 25/07/2013 10:43



Le grand classique en effet.


Il avait bien les As, je t'économiserai les 200€ pour le vérifier ;)