Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

Après la session catastrophique de l’autre jour en la matière, j’ai enfin trouvé le mode d’emploi et effectué ma plus belle session avant-hier en terme de gain brut dans cette discipline.

 

 

Jugez plutôt sur cette copie d’écran en PLO30 , donc avec une cave de départ de 30€ et sans avoir dû recaver, ce qui est exceptionnel chez moi ces derniers temps :

 

rush-PLO.JPG

 

 

 

La recette est en effet assez simple :

  • Identifier une ou deux calling stations pour gagner plein de petits pots moyens avec des mains moyennes mais bien supérieures à leur range de call (parfois 2e et 3e paire du board sans tirage évident à part 2 petites paires ou un brelan splitté qui est pour eux sans doute « la nut » absolue). Contrôle du pot néanmoins et réestimation de la situation en cas d’agression sont tout de même nécessaires. Bilan au bout d’une heure + 1 cave. 
  • Trouver une quinte max au flop, partir à tapis contre 2 adversaires et réussir à ce que ça tienne. Là c’était quand même bien chaud ! En effet, sur un flop 8 9 J avec 2 piques, alors que j’ai 88TQ sans pique, pour la quinte max avec un retirage full médiocre avec mon petit brelan, mes 2 adversaires relancent et surrelancent. Sans retirage, c’est le type de situation où Jeff Hwang préconiserait de jeter sa quinte max pour éviter de se retrouver "freerollé". Et à vrai dire sur ce coup, j’ai fortement hésité à le faire. J’ai finalement décidé, qu’ayant un retirage (et certainement car je suis un fish incapable de m'y résoudre ..."), aussi modeste soit-il, que je pouvais me permettre de rester dans le coup et tenter le tout pour le tout en envoyant mon tapis. Je me retrouve finalement face d’une part à un tirage flush max et d’autre part au brelan max avec deux Valets en main, réduisant à néant mon retirage full, mais pas de quinte faite ou à tirage supérieur à l’horizon. Et miracle, une fois n’est pas coutume, ma quinte tient et aucun des nombreux outs de mes adversaires ne rentrent, me permettant d’ajouter 2 nouvelles caves à mon butin.
  • Trouver "The Nut" face à 2 adversaires ayant chacun un très beau jeu et se la faire payer. Flop J Q K monocolore, j’ai KKxx sans autre retirage que le full max. Nous sommes à nouveau 3 dans le pot. Premier villain relance au pot (envrion 5€) et c’est suivi, je suis à mon tour pour voir la carte suivante avec une cote implicite des plus intéressantes si je touche avec 2 adversaires dans le coup, m’apprêtant à réévaluer au turn selon l’action des adversaires si je ne touche pas une doublette ou mieux. En effet au vu de l’action je mets le villain 1 sur une quinte et villain 2 sur 2 paires, un brelan inférieur ou un tirage. La turn m’apporte un superbe Roi, me donnant le carré et sans faire le moindre effort, après le check de villain 1, villain 2 envoie le pot à hauteur d’une cave (équivalent tapis de mes adversaires respectifs), je me contente de suivre et villain 1 paye également ! Le dévoilement des jeux révèle l’incroyable rencontre : QQxx pour villain 2 avec le 2e brelan floppé et le deuxième full au turn, JJxx pour villain 1 avec le 3e brelan au flop et l’underfull à la turn. Autant villain 2 pouvait difficilement se sortir de ce coup, autant villain 1, l’a très mal joué flop et turn, mais je l'en remercie car c’est grâce à lui que le pot a bien grossi et que j’ai ainsi pu maximiser cette main et empocher de nouveau 2 caves supplémentaires. 
  •  Se barrer avec la caisse après ce hold-up. Bon ça je l'ai pas vraiment fait, mais mes tournois (voir ci-dessous) étant finis et se faisant tard, j'ai pu quitter la table avec le bénéfice maximum ou presque.

Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? C’est tellement facile comme ça  …

 

A part ça, mon jour 2 du flight Winamax ne s’est pas aussi bien déroulé. J’ai terminé ITM, mais pour des broutilles, ayant adopté plutôt un jeu large agressif qui cette fois ne m’a pas été favorable.

 

Sinon, j’ai participé aux 8e de finale du DavidLWinner II et me suis qualifié pour les 1/4 de finales. J’ai en effet teminé 12e sur un peu plus de 70  80 joueurs au départ alors que 25 étaient qualifiés. J’ai eu du mal au début, me faisant contrer par de très beau jeux, mais j’ai ensuite eu à mon tour un beau rush pour bien (re)monter mon stack. Malheureusement, un premier setup me sera quasi fatal, brelan de 5 contre brelan de 7 me coûtant les 2/3 de mon tapis. Avant de terminer sur un 65/35 sur un call de l’espace de l’un de mes adversaires avec K3s face à ma surrelance du reste de mon tapisavec AT lui donnant une cote du pot de 3 contre 1 à peine alors que je suis certes couvert largement.

 

Mes gains en PLO et les rencontres forts chanceuses que j’y ai trouvé m'ont bien évidemment aidé à faire passer ces pillules plus facilement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Up 15/06/2011 15:55



ça c'est bon esprit ! les joueurs fairplay ne sont pas légion mais il reste des gentlemen autour des tables :)



Up 15/06/2011 09:23



des sessions de omaha comme ça j'en veux tous les jours!



manubluff 15/06/2011 14:23



C'est clair, ça m'aiderait bien à atteindre mon objectif de montée de limite ...


En plus le mec avec le full aux Dames face à mon carré de Rois était très fair play et m'a glissé dans le chat: "Elle est pas belle la vie ?"