Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

Une semaine creuse en terme de poker. Mini-break parsemé de quelques séances de cash, pour cause de fatigue essentiellement. Trop de courtes nuits ces dernières semaines ... J'ai un peu trop tiré sur la corde.

 

Hier, par contre, c'était la première étape du Winamax Poker Tour à La Villette avec la bagatelle de 2000 participants.

 

Villette1.jpg 

 

Après quelques doutes à cause d'autres contraintes, j'ai pu finalement me présenter à l'inscription avec une bonne heure de retard.

 

Quelques minutes plus tard, j'ai fait la connaissance de Ronan aka Darkforce, qui m'avait contacté sur le billet relatant ma qualification au tournoi.

 

Puis ce fut le tour du petit grand KKof, que nous avons aisément reconnu, bien que pour ma part je ne l'aie jamais encore rencontré pour de vrai. Et enfin LA Mama, parce qu'elle était là (facile celle là). Va falloir que je reprenne la lecture de son blog d'ailleurs (mais comme j'ai pour habitude de lire les blogs de A à Z, sur le sien y a du boulot !). 

 

Le temps passe ainsi assez vite jusqu'à l'entrée dans la halle garnie de ses 200 tables de poker.  

 

Slalom (géant pour le coup) entre les tables. La mienne était proche de la mézanine VIP où l'on peut rapidement apercevoir Paaatriiick.

 

Après les pom-pom girls, la présentation de l'équipe pro Winamax quasi au complet, c'est le lancement du tournoi par Patrick, une épée à la main (pas en plastique cette fois).

 

Villette-2.jpg

 Mezzanine avec DJ pour lancer le show Winamax et nous casser les oreilles bercer pendant le tournoi

 

 Villette3-copie-1.jpg

Patriiiiiick ! Une chançon, une chançon ! Bon Ok pour le speech ... et la présentaion du team.

 

J'ai eu l'occasion  également d'apercevoir un autre Manu plus talentueux à la table d'à côté.

 

C'est parti.

 

  Villette4.jpg

Entrez dans l'Histoire qui disaient !

 

Premier éliminé du tournoi au bout d'à peine deux minutes de jeux sur une grosse rencontre, si j'ai bien compris:AA/KK/QQ.

 

Je ne joue quasiment pas de coups dans les 3 premier niveaux, je joue 100% TAG et comme je ne trouve rien d'intéressant ...

 

Ensuite, la température de la table prise (plutôt serrée mais deux ou trois limpeurs fréquents), je commence à ouvrir quelques mains (plus ou moins bonnes) en fin de parole.

 

Je prends deux fois les blindes, sauf la troisième où je rencontre de la résistance sur mon cbet sur un flop contenant un As et comme j'ai rien du tout (j'avais dû attaquer avec des connecteurs moyens), je préfère arrêter les frais.

 

Je stagne globalement autour des 20K de départ.

 

Quelques orbites sans jouer. Je me réveille avec un K6s qui fait l'affaire pour un vol de blindes du bouton après avoir été si peu actif dernièrement. C'est payé de grosse binde. Flop K J x avec 2 coeurs que je cbet  entre 1/2 et 2/3 du pot, c'est suivi. Avec mon maigre kicker, je préfère jouer la prudence malgré le nouveau check de villain sur la brique du turn en checkant à mon tour. Je préfère contrôler le pot quitte à faire entrer gratuitement la couleur, tout en laissant la possibilité à mon adversaire de tenter un bluff ou une mise de valorisation d'une moins bonne main sur une carte anodine rivière. Doublette du roi rivière, il ne  le fais pas et je me charge de miser mon brelan en espérant qu'il ait par exemple un Valet mais ce n'est visiblement pas le cas.

 

Plus tard, un joueur rapidement catalogué d'assez faible, pour ne pas aller plus loin, open limp pour la enième fois en position précoce. Je trouve ATo et même si cette main ne m'emballe pas plus que ça, je décide de la jouer face à ce joueur et relance assez standard. Il me paye, sur une range que j'estime assez large.

 

Mon tracker live m'indique qu'il a 50% de fold to raise après ses limp et la fois où il avait les As, il les a 3bet direct face à deux joueurs en les montrant et en précisant bien que pour lui c'était la meilleure action, donc je ne le vois pas du tout en trap avec un monstre.

 

Un défilé de poubelles m'a permi d'être des plus attentifs aux différents protagonistes et celui-là est clairement une de mes cibles privilégiées. Flop plutôt bon puisque du genre 10 6 2 avec trois piques. Il donk bet petit et je lui reviens dessus directement à 2,5 fois sa mise avec ma top paire top kikcer, car je le vois plus sur une main plus faible ou un tirage et que s'il on peut mettre fin au coup tout de suite, ca ne me dérange pas outre mesure. Il n'est pas encore temps de le mettre sur une couleur faite avec son donk bet. S'il s'excite ou qu'il suit, on avisera. Il tank un moment, j'aimerais vérifier que j'ai en plus l'As de pique (ce que je pense dans le feu de l'action), mais ne préfère pas regarder mes cartes de peur de donner un faux tell de faiblesse. Je préfère attendre de voir son action avant de le faire. Il passe finalement et je n'aurai pas besoin de vérifier.

 

Cela me permet de terminer à la première pause (2h de jeu) légèrement au dessus des 24K pour une moyenne autour des 21K et encore un peu plus de 1800 joueurs en course ... 

 

Je retrouve à la pause Carlos (KKof) et Ronan. Le premier est out, mais va pouvoir se lancer dans un side event, le second est encore en vie mais pas au top en terme de stack.

 

Premier coup important au retour. Je trouve KQo au hi-jack et annonce une relance standard de l'ordre de 2,5BB mais n'ai pas vu que c'était déjà fait en début de parole. Erreur d'inattention qui va me coûter cher. Je décide "dans la panique" de finalement suivre.  Chose que je n'aurais sans doute pas fait à froid, ayant opté pour un fold face à une relance de cette position qui plus est du spécialiste du limp décrit plus haut (KQo est déjà rarement bon voir jamais - à part éventuellement contre un gros LAG, pour suivre face à un raise UTG, mais là face à un joueur qui vient de découvrir le mot "relance", c'est limite suicidaire). Bref, je call et trouve un flop mi-figue mi-raisin puisque que c'est un flop hauteur dame avec deux carreaux. J'ai donc top paire 2e kicker mais suis pas forcément au top face à sa range. Je me contente de suivre en position son cbet. Il fait un 2e barell très cher et là vu l'action préflop, la passivité habituelle du joueur, le fait que cela engage la moitié de mon tapis à ce stade, je sais que la meilleure action est de lâcher. C'est l'analyse que j'ai en direct, mais entre mes analyses et mes actes, il y a (trop) souvent un écart important et je paye comme une bonne vieille calling. Rivière brique, il checke, je checke. Il m'annonce une dame, je dévoile mon kicker roi, vague espoir avant qu'il daigne me retourne l'As qui l'accompagne. PAs un énorme slow roll mais pas très classe quand même. En tout cas je n'en fait pas plus ombrage sur le coup, puisque le seul à blâmer dans l'histoire c'est moi sur ce "play" pitoyable.

 

Après cette anerie, me voilà à une dizaine de milliers de jetons et avec une dizaine de blindes, je m'oriente vers un jeu push or fold.hors de position. Mais après deux poubelles ou mains marginales, je touche les Rois. J'opte donc plutôt pour une relance standard du hi-jack. Je suis payé par le joueur des deux premiers coups décrits ci-dessus. Sur un flop JQx, je cbet mi-pot, d'autant plus que du coup ça fait 100% de cbet contre lui et que ça peut le démanger. Et il me revient dessus à tapis. Vu ma, main, le fait que j'ai plus grand chose derrière, c'est un call obligatoire (s'il a JJ, ou JQ tant mieux pour lui) et ma main tient contre la top paire.

 

Ouf, retour à la case départ avec un peu plus de 20K.

 

Je me calme quelques orbites, attaque ensuite quelques fois les blindes avec succès globalement. Désert de cartes, peu de bons spots en fin de paole, d'autant qu'un chileader avec plus de 80K s'est installé deux places à ma droite (pas top) et qu'il dévoile la plupart du temps des mains plus que légitimes sur ces relances (et avec une fold equity plus que faible vu nos différences de stack, pas la cible idéale pour envisager un 3bet shove light des blindes).

 

Après pas mal  d'absence, je tente un premier vol de blinde UTG avec un petit 9Ts que je relance small ball, suivi uniquement par le Chipleader de BB. Soulagement quand il décide de passer sur mon cebt sur un flop avec un As.

 

Main suivante, ce sont les dames, idéal en terme de timing. Je refais donc la même mise mais personne ne rentre ... Du coup je les montre ... Hirstoire de m'en servir pour tenter quelques larcins en position tardive.

 

Je me calme tout de même un bon tour, mais n'ayant toujours pas décollé, que la moyenne est à plus de 30K et que les blindes commencent à faire des dégâts à 1000-2000, je ne compte pas m'endormir. D'autant plus que mon premier objectif est atteint (passer quelques heures agréables dans ce tournoi) et surtout vu la structure de prix des plus étroite: 30 tickets pour 2000 ! Bref, faut plus chômer. Pas faire l'imbécile, mais ne pas attendre forcément une premium pour bouger tout en subissant la pression des blindes en attendant. Bref, mode LAG définitvement activé.

 

Quelques mains plus tard le limpeur pro (celui de la main remportée avec AT et bêtement perdue avec AQ/KQ) nous la refait UTG. Depuis les premières confrontations, je l'ai laisser faire ou d'autres s'en sont chargé. Mais cette fois je trouve QT à piques au hi-jack etcomme personne d'autre ne s'est intercallé, je décide de l'isoler en relançant à 5000 (1/4 de mon tapis à peu près quand même). OK c'est pas la main rêvée pour faire ça mais j'estime que si personne ne me revient dessus (au quel cas c'est un fold facile), il lui reste du potentiel si je suis payé. Le plan se déroule comme prévu (certes j'aurais préféré un fold mais j'avias une chance sur deux), puiqu'il me call. Pas de soucis, j'ai la position sur un joueur extrêmement lisible (mise fort quand il a du jeu - j'ai malheureusement pu le vérifier précdemment à mes dépens - ou face à d'autres joueurs, donk petit ou check tout du long quand n'a pas grand chose). Bref, malgré le peu de profondeur, je pense avoir une bonne chance de prendre le dessus ou au pire d'abandonner à moindre frais (cette fois) si ça sent pas bon.

 

Flop T 8 6 avec deux cartes rouges (sais plus quelle couleur mais ça change rien) plutôt satisfaisant. Il me refait le coup du petit donkbet. Ah bon, encore ? Tu connais pas Raoul toi ! Petite reflléxion d'usage car s'il a AT, une overpaire embusquée ou mieux, ça sent le roussi, mais c'est vite balayé, vu que je pense quand même bien être devant et que de toute façon si je fold sur ce flop, fallait pas renter dans ce spot ! A l'issue de ce coup ce sera donc 30K, 40K ou 0K mais pas 15K, le spot que je choisis pour décoller ou m'écraser.

 

Donc j'envoie assez rapidement la boîte (environ 15K), lui avait dans les 30K au départ du coup.

 

Grosse frayeur quand je vois qu'il me call après 3 secondes à peine. Ca sent mauvais le genre AT ce truc ... Et c'est non sans surprise qu'il me montre un pauvre QJ pour seulement 2 overcards, une ventrale et tout noir qui plus est ...

Et la carte commune m'arrange bien, ça lui fait plus que 7 outs.

 

Et arrive, ce qui devait arriver, histoire de rappler qu'on était chez Winamax (qui est rigged, c'est bien connu lol) et que ça faisait trop longtemps que je n'avais pas whined ici ...

 

Un K au turn de mauvaise augure - sur lequel il s'excame "quinte" (et non, mon petit, pas encore, va falloir apprendre à lire le board, et même si t'es visionnaire, attendre un peu ...) et boum le 9 river.

 

Sur ce, je m'éclipse le plus fair play possible au moins pour les autres joueurs qui avaient été tous très corrects et me contente de regarder du coin mon bourreau entasser mes jetons et visiblement en train de critiquer mon "play" (surement mon attaque préflop avec cette main) auprès de sa voisine (mais peut-être est-ce une mauvaise interprétation suite à cette déconvenue).

 

Je ne vais pas finir la dessus. J'ai quand même passé une belle journée, fait des rencontres sympathiques et ne vais pas me laisser gâcher ce sentiment par un bon vieux bad beat, d'autant plus que le chemin restait encore extrèmement long pour atteindre le graal (un ticket pour la finale des championnats de France) avec encore largement plus de 1000 joueurs en course (j'avoue, qu'encore sonné par le bad beat, je ne me suis pas attardé sur l'écran du tournoi pour voir à quelle place j'ai sauté).

 

Ce fut une très belle expérience et je pourrai dire "J'y étais".

 

Décision est prise cependant de ne plus récidiver. Pas d'amertume par rapport au bad (j'en ai vu d'autres et j'en verrai beaucoup d'autres .... J'en ai aussi infilgé vertains au bon moment en MTT qui m'ont rapporté gros par la suite - toute proportion gardée, pas de soucis avec ça), mais je vais me donner plus d'ambitions, à savoir me payer directement le ticket de la finale avec ma bankroll. Pour début 2013, ça va être un peu juste ... mais si je continue à jouer, je ne desespère pas d'y arriver d'ici quelques années (plus que 40K€ de gains pour respecter la règle des 100 buy-in ).

 

Les freerolls c'est quand même plus trop mon truc, surtout quand ça nécessite pas mal de voulme pour décrocher une qualif (et encore cette année ce fut exceptionnellement assez bref) pour une autre qualif aussi peu probable.

 

Disputer un vrai deepstack, même au risque d'y être le joueur faible de la table, c'est davantage motivant.

 

Donc adieu les starting blocks et tremplins machin chose. Sans rancune et sans regret non plus.

 

Je retournerai faire progresser ma bankroll grâce aux MTT online payants tout en l'allègeant en cash game (et là la décision sera tranchée en fin d'année prochaine variante par variante selon que la remontée se sera faite ou non sur la base d'un certain nombre d'objectifs minimums réalisables). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maillon 02/11/2012 17:41


En tant que diamand 3 carats + j'étais invité.


Au moment de pointer, "tu veux être en table TV"?


Moi:"Je m'en fous".


"Ok bah tu seras en tablé télé".


D'un point de vu EV, il valait mieux dire non je crois :) On m'a foutu en table télé avec ludo lacay et 3 grinders online pas mauvais (heureusement il n'y avait pas qu'eux :)).


Je crois que j'ai globalement bien joué avec toutefois une grosse erreur carnavalesque avec une défense de blinde avec q7 contre une serrure qui se transforme en 3bet dans 3 way pot sur Q high
flop et obligé de payer le reste de son tapis contre un beau brelan de 9.


Retour au tapis de départ et un mix entre structure qui me rattrape et je fais doubler un shortstack 2x sur un 70 30 et un flip.


L'un de mes dernier coups résume assez bien mon état de fatigue. Je limp en croyant poser la blind alors j'étais UTG et me retrouve obligé de fold (avec 8 blinds).


Pour l'annecdote, ludo me sort après avoir raise sans voir ses cartes. Je trouve K9 et pousse mes 6 blinds, il paye et ouvre KT.


Anyway j'étais venu pour passer un bon moment et ce fut le cas.

Dark Force 29/10/2012 13:42


Vu comme c'était facile de se qualifier, moi je retenterai l'année prochaine ! (rien que pour revoir les hôtesses  )


 

manubluff 29/10/2012 14:54



Je suis d'accord que le mode de qualification était plus aisé que les années précédentes. Mais j'estime avoir dû quand même avoir pas mal de réussite pour y parvenir. De mémoire un 20/80 sur un
step 3 et quelques pushs tendus à la bulle du tremplin compte tenu du peu de profondeur n'ont pas trouvé de resistance en face (en cas de réveil avec une main forte ç'aurait pu
être la sortie). Comme expliqué dans le billet, je ne regrette absolument pas mes participations à mon premier FPT et à ce dernier Winamax Poker Tour, bien au contraire. Mais pour moi, c'est bon
, j'ai vu, j'ai apprécié ces étapes. Mais si on raisonne d'un point de vue purement financier, c'est quand même absolument pas rentable, pas très EV+. Sans réussite excessive, il faut plus de 10h
de jeu à mon avis pour y parvenir et ce en multitablant les start & blocks. Tout ça pour un price pool de 550 x 30 / 2000 = 8,25 €. Je préfère donc ne plus trop sacrifier de tables de MTT ou
SNG pour cela, qui même si je ne gagne pas non plus une fortune, sont quand même plus rentables en taux horaire. Et sans compter les frais de transports ...


Sinon GL à toi, et grosse bise de ma part aux hôtesses



Mama 28/10/2012 13:34


Un bien bel abattoir, mais ravie de t'avoir rencontré ;)

manubluff 28/10/2012 20:44



Tout le plaisir était pour moi.