Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors des 3 dernières sessions, j’ai encore pris un lot hallucinant de bad beats et coinflips perdus en MTT et surtout en cash… Voyant ma courbe de gains s’éloigner toujours plus de l’All In EV, fatigué et au bord de la déprime, m’accrochant malgré tout et ce beaucoup trop longtemps dans ces conditions, j’ai fini par y ajouter quelques livraisons, dont je ne pouvais pourtant pas me payer le luxe.

 

La plus magnifique d’entre elles et qui a enfin sonné la fin de la session est celle là :

 

Je relance au cutoff à 3BB avec une petite paire, suis suivi le bouton et la SB, puis squizzé par la BB, qui est un reg très solide serré.

 

Bon c’est sûr il a du lourd.

 

Je paye en postion les 3€, sachant qu’il est stacké max, que j’aurai la position sur lui et que peut-être un des deux autres joueurs va payer également, augmentant ainsi ma cotes implicite si je touche mon brelan au flop.

 

Je me retrouve finalement seul payeur.

 

Flop du genre Q93 avec deux cœurs.

 

Bingo, J’ai touché mon brelan de 3 !

 

Je me contente de payer un gros Cbet pour ne pas éffaroucher l’ouvreur qui peut ainsi éventuellement me voir sur les cœurs et je garde ainsi également une main comme AKo (je ne le vois pas en dessous) dans le coup.

 

Brique à la turn et il en remet une couche, cette fois c’est quasiment sûr il a AA ou KK. En même temps il peut avoir QQ et je suis presque mort, mais ça je préfère l’ignorer.

 

Tout part au turn et je me frotte les mains lorsque je vois ses As (ouf pas les dames !). Je jette un œil aux stats et là c’est la consternation : 96% pour lui et 4% pour moi …

 

Y a pas un bug là ?

 

Je reparcours le board puis mes cartes privatives et là ô surprise, j’ai pas les 3 mais les 4 !!!

 

Mes cartes n’étaient pourtant pas masquées comme ça pourrait l’être en live et même si ce n’est pas le premier « missread » de ce type que je fais (ça m’arrive occasionnellement avec des quintes ou couleurs que je n’ai pas), c’est la première fois que je m’imagine un brelan de la sorte !

 

Après ça, je ferme toutes les tables en un éclair et je vais direct me coucher !

 

Ces dernières mésaventures montrent bien que j’ai atteint un point critique de fatigue et vais devoir me reposer un peu. La spirale infernale de la variance négative entraînant un surrégime pour parvenir à compenser par du volume et du temps aux tables a fini par réduire à peau de chagrin mes gains de l’année en NL30 et bien entâmé mon état physique.

 

 

Peut-être une petite partie samedi soir entre amis/familles pour se détendre, mais sinon le break jusqu’à dimanche soir est plus que jamais le bienvenu.

Tag(s) : #Tilt - Fish

Partager cet article

Repost 0