Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par manubluff

Bien quinze jours que je n'ai pas publié. Il faut dire que ça fait un mois que je n'ai pas fait la moindre performance en tournois, que je stagne à la fois en Sit & Go et en cash Holdem et que je continue ma plongée en Omaha.

 

Après un bon mois de mars, sauvé surtout par 2 beaux résultats en MTT, c'est un nouveau mois médiocre et négatif qui se profile.

 

Médiocre à l'image de mon jeu ces derniers temps, je dois bien l'admettre.

 

J'ai cependant une grosse lueur d'espoir de jours plus heureux, pokeristiquement parlant bien entendu.

 

J'étais en effet encore une fois trop affecté par les pertes répétées, incapable de me détacher du résultat immédiat, pourtant sans gros impact sur la bankroll (à part que du coup elle ne décolle pas).

 

Au contraire, je dois passer outre, accepter que de longues périodes "sans" ça existe.

 

Et je suis bien décidé à y parvenir pour revenir à l'essentiel : prendre du plaisir en cherchant à jouer mon meilleur jeu. 

 

Bien sûr c'est plus facile dans une dynamique de gains, mais il faut bien faire avec dans le cas contraire.

 

Depuis quelques jours, j'ai en effet décidé de faire table rase de tout ça. Si je perds, je perds et c'est pas grave.

 

D'autant plus que je ne cours aucun risque avec une gestion de bankroll maintenant bien éprouvée (même à la limite un peu trop timide parfois, mais on y reviendra).

 

Le tout c'est de m'efforcer de jouer en étant motivé pour retrouver mon A-Game et dans la mesure du possible essayer de le faire progresser (pas de problème a priori car la marge est importante !).

 

L'impact essentiel, c'est la stagnation à des limites dont je voudrais quand même sortir un jour.

 

C'est la principale source de la frustration, de perte de confiance, qui me taraude depuis maintenant quelques mois.  L'éternelle remise en question, bien connue des joueurs réguliers mais que je ne gère pas toujours de la meilleure des façons.

 

J'ai quand même la conviction que le rebond devrait avoir lieu et je vais patiemment l'attendre. 

 

En attendant, il s'agit simplement de faire face, d'accepter les revers tout en continuant à travailler mon jeu, analyser à froid mes sessions sans me torturer plus que de raison.

 

Enfin, côté technique, je pense avoir identifié le point primordial à travailler en cash game, depuis un bon moment mais de plus en plus en plus nettement.

 

Il s'agit à mon avis du pivot entre un jeu tout juste gagnant ou break-even comme c'est le cas actuellement et un jeu bien gagnant dans mes petites limites.

 

Je l'ai bien retrouvé dans les divers challenges de pro de Winamax qui s'attaquent aux microlimites, comme ManuB par le passé ou le dernier en date de Gaelle Baumann  que je suis avec une particulière attention. Si l'essentiel est de comprendre les adaptations qu'ils doivent apporter à leur jeu pour profiter du retour d'expérience, c'est en même temps rassurant de voir qu'ils en bavent aussi au moins au début.

 

En bref, je dois absolument privilégier la valorisation et me sortir des situations plus marginales. J'ai par exemple trop tendance à partir en guerre contre les bons regs, et ces derniers soir j'ai carrément détérré la hache de guerre. C'est certes lié au fait que je travaille mes moves (3bet light, floating etc.) qui seront nécessaire par la suite et que je les réserve en priorité aux regs (je garde toujours un conseil précieux de Challenge 100K: "je ne 3bet light jamais un fish"), si je parviens (un jour ?) à monter de limite Mais je me retrouve trop souvent dans des situations compliquées que je ne négocie pas toujours comme il faut.

 

Il faut que je choisisse davantage mes spots de value, quitte à jouer parfois un peu plus "weak" en évitant également certains calls un peu trop aléatoires, même face à des joueurs très aggressifs.

 

Il y a des tas de situations bien plus simples contre des joueurs plus faibles et/ou avec des mains fortes.

En résumé: (re)devenir solide mentalement et techniquement devrait me permettre au minimum de réduire mes pertes et avec un minimum de résussite de faire beaucoup mieux.

 

Voilà pour ces réflexions qui n'apporteront sans doute pas grand chose à mes quelques lecteurs mais qui ont pour principal objectif de me rappeler l'approche à aborder dorénavant en priorité.


A part ça, j'ai été faire un tour au cercle Cadet, profitant d'un dimanche après-midi en célibataire.

 

C'était bien en entendu la plus petite table, en cash à la table 2/2 et cavé à 200€.

 

Le sentiment fut légèrement mitigé.

 

J'ai passé un très bon moment, car c'est suffisamment rare pour le linetard que je suis de pouvoir jouer avec des vrais gens et un vrai enjeu (à la différence des autres parties live entre amis qui ont un tout autre intérêt), c'était en tout cas la première session live de l'année.

 

A part un ou deux coups discutables, j'ai plutôt produit un poker solide serré aggressif et étais techniquement plutôt à l'aise à la table. Le tracker était en route, le profiling assez aisé et en jouant avec des mains solides en long ball (ne surtout pas hésiter à 18-20€ face à plusieurs limpeurs avec des premiums vu les magnifiques callings en présence), le jeu ABC s'est révélé encore une fois la meilleure approche à ces tables.


J'ai pu identifier quelques joueurs expérimentés dangereux, pratiquant également un jeu serré aggressif bien affuté, mais une bonne moitié de la table ne battrait certainement pas la NL2 sur internet.

 

Des cascades de limps en série , suivi de calls improbables en cas de grosse relance (parce que j'ai un As, parce j'ai J7s et que comme - je cite -  "ça peut faire des quintes ou des couleurs", ça vaut bien un tapis de 50€). Inutile de parler de cote ou de position ici.


Sans le magnifique coup décrit ci-dessous, j'aurais terminé avec un gain net d'environ 300€  (je termine tout de même positif de quelques dixaines d'Euro).

 

Relance standard de petite blinde à 18€ avec AQs suite à un ou deux limpeurs.

 

C'est payé uniquement par la grosse blinde.

 

Flop Q T x avec 2 carreaux.

 

Je me vois devant, donc je ne m'embarasse pas et mise 40€ notamment en raison des tirages en présence et étant donné que mon adversaire est celui qui a payé un tapis avec J7s et que j'ai vu payer des relances préfop similaires avec un Q2s ou d'autres mains du genre.


C'est suivi et je privilégie donc un tirage dans la range de mon adversaire.

 

Le turn apporte une brique et j'annonce assez rapidement tapis pour une centaine d'Euro, "go broke" si par malheur je suis derrière ...

 

Il paye après quelques secondes de réflexion et je sens que j'ai bien la meilleure main.

 

Un Valet tombe a la rivière.

 

J'abats ma top paire et il me montre AK à coeur (!?!?!). Petit moment d'hésitation avant que le croupier ne montre la quinte, que j'avoue ne pas avoir immédiatement vue.


Je me suis quand même refait le coup dans la foulée:
- call avec AKs, OK pourquoi pas en position plutôt qu'une surrelance (qui m'aurait fait mal au crâne soit dit en passant), ça reste une option valable.
- le call au flop. S'il voit les As et les Rois comme des outs possibles en plus du tirage quinte ventral pourquoi pas, mais avec les deux carreaux, j'aurais été pour ma part assez réticent, mais passons.
- le call au turn. Inutile d'en dire plus ...

Après cette petite minute de réflexion, j'ai évacué assez vite ce coup qui annulait un gros pot précédent où ma main avait tenu (brelan d'As kicker roi contre tirage flush que j'avais piégé au flop).

 

Je n'ai pas bronché, ai préféré penser qu'il ne fallait pas chercher à comprendre et ai pu reprendre sereinement la suite de la session. De plus je ne peux pas complètement me plaindre puisque sur les deux précédents coups où j'étais devant, ça a toujours tenu.


Pour revenir au sentiment mitigé, le fait est que je n'étais toujours pas complètement serein de jouer 200€, même si c'est clairement dans une situation très EV+.

 

C'est, je pense, un des côtés négatifs, auxquels je faisais allusion un peu plus haut de ma gestion de bankroll très rigoureuse, limite maniaque. Conjugué à la période un peu difficile sur le plan des résultats évoquée longuement ci-dessus, ça ne m'a pas aidé à être pleinement détaché et dans ma zone de confort.


Maintenant si un rebond significatif voulait bien intervenir d'ici cet été, je devrais pouvoir y retourner quelques fois en gommant sensiblement ce dernier aspect. Quelques centaines d'Euro de gains et un retour en NL50 pour m'habituer à jouer des sommes plus importantes, seraient des conditions idéales qui m'aideraient certainement à passer ce cap psychologique.


A défaut, je devrais peut-être opter pour du short stack (genre 50€) ou middle stack (100€) qui seraient certainement très efficace dans ce contexte très large et notamment préflop.

 

Voilà, pour le prochain billet, j'espère que ce sera une perf et pas dans 6 mois ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ricardo 20/04/2012 15:12


GL pour la suite !

manubluff 20/04/2012 16:41



Merci Ricardo,


On verra après un break qui devrait faire du bien avec une petite semaine de vaccances ...



Sharkfisher 18/04/2012 13:48


Intéressante ton introspection, tu es sur la bonne voie

manubluff 18/04/2012 16:48



Merci Shark, j'espère ...


En tout cas ça m'a déjà fait du bien de mettre tout ça à plat.