Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces derniers jours se sont déroulés sous le signe du cash game.

 

Online, toujours pas au top.

  

Comme le montrent les courbes des 11.808 dernières mains (depuis la mi juillet) en chute libre ci-dessous ...

 

Pas grand chose à dire, bien sûr des erreurs à corriger, que je m'efforce d'analyser après coup sur Holdem manager.

 

Mais aussi une variance pas très sympatique, qui me coûte au minimum 170 € (l'all in EV ne prenant en compte que la variance liée aux All-in, pas les autres horreurs ou setups).

 

Courbe toutes limites en €

global euro 

Courbe toutes limites en nombre de BB (pour lisser l'effet des différentes limites: NL20/25/30/50):

 

Global BB

 

 

Le passage en NL50 fut donc très bref, l'espace d'une seule session avec -2,5 caves de cette limite.

 

Conformément à ma feuille de route, Je suis redescendu immédiatement en NL25 puis depuis hier en NL30, ayant déménagé de Lucky Jeux vers Sajoo.f suite à l'épuisement des bonus sur la première room. Vu ce que je déguste, ces derniers sont en effet appréciables.

 

La bonne nouvelle pour moi, c'est que le HUD de Holdem manager tourne sur Sajoo. Quelques difficultés de config quand même pour conserver les positions des stats mais une fois OK, ça aide beaucoup. Hier, j'ai pu jouer un bon jeu LAG en volant systématiquement les blindes de 3 rocs d'une table tout en entretenant une dynamique en faisant en sorte de jouer les 2 autres adversaires plus larges et fishy en position. me faisant payer de beaux jeux par ces derniers. Espérant que je trouve d'autres situations aussi profitables pour remonter la pente.

 

On refera le point à 20 000 mains, mais le tout d'ici là c'est de s'efforcer de jouer le plus "proprement" possible, d'essayer de l'améliorer en faisant notamment des revues systématiques des mains dépassant les 20BB. Faire au moins passer la courbe d'all-in EV en positif serait un premier gage de succès.

 

Le Live, c'était mieux.

 

J'ai tenté en effet dimanche pour la 2e fois une session en cash au cercle Cadet. Après une petite heure d'attente pour pouvoir m'assoir à une table, la session fut longue, très longue.

 

Je m'étais accordé un budget de 200€ pour cette session. 

 

Par prudence, j'ai d'abord cavé à 100€, histoire de pouvoir recaver et ne pas devoir partir au bout de queqlues minutes en cas de mauvais coup. Puis, après deux bonnes heures, une fois le temps de jeu rentabilisé par rapport au temps d'attente notamment et avoir eu le temps de cerner la table (en tout cas la plupart des profils), j'ai complété de 100€ un tapis déjà un peu entâmé.

 

Durant la session, je suis passé par tous les états. Gros swing sur plusieurs heures.

 

Perdant d'une trentaine d'Euros ... peu de coups joués et toujours des petits pots.

 

Gagnant d'une quarantaine d'Euros ... toujours peu de coups et petits pots.

 

 

Avant que ça commence à vraiment mal tourner. Essentiellement en m'étant fait bluffer comme pas possible par de nouveaux arrivants ou plutôt en ayant eu la mauvaise lecture  ...

 

Adversaires hyper large qui surjouent leur mains (pour eux une deuxième paire = brelan, un As qui touche son petit frère c'est "the nuts", le kicker c'est quoi ?) ... Bienvenue à donkland ...

 

Et moi qui ne gère pas correctement la situation, comme je le ferais plus aisément sur le net ...

 

Dans l'inconnu, j'ai lâché plusieurs fois la meilleur main tu type top paire top kicker ou 2e kicker sur des tableaux variés (connectés ou non).

 

Le pire fut une autre fois en voulant varier mon jeu et en relançant très fortement (20€) une foule de limpeur avec un simple A8 dépareillé, avec une image de serrure pour la plupart des joeurs présents depuis 2h. D'autant que je n'avais pas joué une seule main depuis un bon moment et ça a été souligné par certains joueurs au moment de ma relance (cool, on me voit sur un monstre ...)

 

Un As au flop en tête à tête en position contre un joueur qui lui ne me croit pas et j'ai complètement joué le coup à l'envers.

 

L'autre check.

 

La façon que je pratique le plus sur le net c'est "check behind" au flop pour soit inciter un bluff et partir en check call au turn et aviser en fonction de l'action, soit miser moi même au turn à la moitié du pot.  L'avantage c'est de ne pas trop gonfler le pot avec un As qui pourrait être dominé, tout en essayant de se situer.

 

Mais là je ne sais pas pourquoi, j'ai voulu montrer plus de force que j'en avais réellement en relançant très fortement au flop (à près de 3/4 du pot, soit 30€) et arracher, alors que ce n'était pas nécessaire puisque j'avais très probablement la meilleure main. Fatigue ? Stress après un long désert de cartes et première fois que j'ose essayer de "voler" le pot préflop avec une main marginale et que c'était preque passé ? Tilt suite aux coups précédents ?

 

Et je me suis fait avoir à mon propre jeu, me prenant un check raise à tapis pour une centaine d'Euro, de plus de la part d'un des seuls adversaires que je ne connaissais pas (venait d'arriver) et qui ne connaissait pas non plus mon style de jeu (très serré lors de cette session avant cette main comme remarqué par les autres).

 

"La mort dans l'âme", je passe, ne voulant pas risquer mes derniers 100€ sur une main facilement dominée. Et il montre au final un maigre A5 pour un moins bon kicker ... Lui, contraiement à moi, n'avait pas froid aux yeux.

 

Arroseur arrosé ... Quand on joue contre nature ...

 

Ce fut le dernier des quelques coups où je me suis fait bêtement bluffer, alors qu'un bon pot control des familles, m'aurait évité ces pertes, au lieu de m'embarquer dans des gros pots avec une main correcte (top paire bien kickée la plupart du temps) et jouer faiblement en abandonnant au lieu d'aller jusqu'au bout.

 

Bref, perdant de près de 150€ à ce moment de la partie ....

 

Heureusement, j'ai pu en prendre conscience et changer de stratégie, pour revenir à un jeu ABC avec quelques feintes tout de même. Et accessoirement après avoir ajouté 50€ supplémentaires qui "trainaient" dans mon prtefeuille par rapport au budget initial ...

 

Plutôt short stack, je vais prendre quelques petits pots avec AQ. A tel point que certains joueurs que j'ai côtoyé depuis le début me diront et après plusieurs heures en fin de session, en cas de relance préflop de limpeurs, 'il a As Dame".

 

Un joueur plutôt flambeur, la soixantaine bien prononcée, étant arrivé à la table depuis quelques temps et recherchant des pots "faciles" à disputer postflop, j'ai resserré très fortement mon éventail de main pour rentrer dans un coup.

 

Il a en effet fêté son arrivée à la table en balançant 3 fois le tapis d'affilée préflop  (50€) mais jamais payé, puis s'est calmé, passant en mode totalement inverse: "Je suis tout quelque soit le montant de la relance, quelque soit mes cartes ou presque".

 

Et ce joueur sera mon principal sauveur.

 

Sur une main que j'ai relancé avec AQ (encore ...), vient un flop hauteur dame et très sec. Hors de position avec 2 autres joueurs plutôt aggressifs dont M. Fambleur, j'ai opté pour un check au lieu d'une mise de continuation. Et M. Flambeur au bouton après deux checks s'est empâlé  en m'envoyant son tapis d'une soixantaine d'Euro avec la deuxième paire, que cette fois bien évidemment payé sans trop d'hésitation  

 

Ce dernier m'en a d'ailleurs bien voulu, ne comprenant pas comment j'avais pu checker un tel flop ...

 

Il ne cessera ensuite de critiquer mon jeu serré ...

Certes avec en partie raison sur les premiers coups comme expliqué plus haut. Mais d'un autre côté, en tout cas préflop, avec de tels joueurs et principalement lui, un jeu LAG aurait été à mon avis contreproductif à défaut de trouver de très bons flops, car quasi impossible de coucher du monde préflop et postflop ... Contrairement à l'exemple de table cité dans la partie online.

 

Je n'ai pas répondu, préférant continuer à dérouler mon jeu et en espérant le coincer à nouveau sur le tapis vert. D'autant qu'au vu de son approche du poker totalement à l'opposé de la mienne, un débat n'aurait pas forcément été constructif.

 

Cette parenthèse mise à part, la remontée était ainsi bien amorcée.

 

Un autre coup joué contre un des shorstacks à tapis (celui qui m'avait "couché" avec son petit As et à qui cette façon de jouer avait certainement moins réussi contre d'autres) avec AK contre une nouvelle fois un As mal kické me permet à nouveau de me renflouer un petit peu.

 

Je peux rejouer un peu plus large et participer à quelques "family" pot en fin de parole avec des connecteurs assortis ou des petites paires pour setminer. Sans trop de succès ...

 

Jusqu'à ce coup qui va être mon plus beau pot:

 

Je relance les 9 en fin de position à 5BB (10€ ), mais c'est pas cher, moins de 16€ ça impressionne personne à cette table, et suis suivi par trois joueurs. Flop 9 10 K avec un tirage couleur. Bonne nouvelle: j'ai un brelan invisble. Mauvaise nouvelle: Il y a une quinte possible au board. Ma décision est quand même prise avant d'entâmer les enchères. Je ne lâcherai pas ce coup à cette table, tant pis si je me "broke" face à une quinte et en plus il me reste toujours un possible retirage full.

 

Après deux checks, je fais une petite mise, genre moins de la moitié du pot pour appater.

 

Surtout que deux des joueurs qui m'avaient couché précédemment avec leurs mains faibles sont de la partie.

 

Et l'un d'eux mord à l'hameçon, il me relance au double.

 

Fold, Fold .. 

 

Tête à tête. 

 

 La quinte ? Pas la quinte ? Après nouvelle réflexion, je m'en tiens à ma décision initiale et envoie mon tapis (un peu moins de 100€). Mon adversaire hésite un peu à payer mais le fait sans grosse conviction, je suis donc quasi certain qu'il n'a pas la quinte.

 

Turn anodine.

 

River doublette du 9 ou du 10! Yes ! Je peux sereinement annoncer mon full avant le dévoilement des jeux.

 

Mon adversaire ne semble pas enthousiaste de cette annonce. Je me dis que je lui ai peut-être quand même craqué la quinte mais il me montre un pauvre Roi kicker 4 ... Ca confirme l'analyse retrospective des premiers coups, il était beaucoup moins inquiet du board que moi ...

 

Je reviens ainsi au point de départ voire légèrement positif. 

 

En vrac ensuite:

 

Quelques pertes sur des petits pots, d'avantage de coup jouées passivementr avec des mains spéculatives voir même quelques poubelles en fin de parole pour essayer de créer un accident et pour la cote faramineuse vont quand même me coûter à la longue.

 

Un autre ou je vais toucher une couleur max contre un petit brelan splitté me rapportera une centaine d'Euro.

 

2 pots moyens remportés contre "M. Flambeur". Encore moins de regret de ne pas avoir débattu, je préfère prendre l'argent facile que de partir en palabres inutiles ...

 

Un premier qui va suivre préflop, flop et turn de grosses relances contre mes Rois. Ouf ça tient et il lâche rivière.

 

Un autre avec AK sur un flop contenant en As. Il aura cette fois quand même la bonne intuition en lâchant un As au turn suite à un nouvel assaut de ma part.

 

A noter qu'il se rattrappra plus tard en revenant à son style naturel et en craquant les Rois d'un autre joueur. Mr a quand même suivi préflop une mise et une surrelance pour près de la moitié de son tapis avec 10 7 ! Un 10 au flop et il suit évidemment pour le reste de son tapis et touche sa deuxième paire  à la rivière... Le joueur à ma droite me montrant ses cartes ouvertement durant l'abattage alors avec un certain jubilement et j'ai pu voir le "désastre"  comme si c'était moi au dévoilement de l'autre main (Et bizarrement le lendemain j'ai subi le même type d'horreur online avec les Rois face au même type de joueur ...).

 

Note: Les mains sont en effet dévoilées la plupart du temps à la fin du coup et pas lors du all-in comme sur certains sites internet ou à la télé . Cela permet par exemple au suiveur de ne pas dévoiler sa main s'il est battu.

 

Avant ce coup, M. Flambeur était quand même déjà à -250€ de son propre aveu, dont une bonne partie dans ma poche ... à coup de recaves de 50€ et en 2 heures de jeu, c'est pas mal ... Comme c'était clairement un habitué des cercles de jeu, je n'ose imaginer combien il laisse sur les tables chaque année.

 

Au final je termine pour ma part à un peu plus de 360€  et environ 110€ de bénéfice. Après de tels débuts, je suis plutôt satisfait ... Et ça rattrappe au moins une partie des pertes online de ces derniers jours.

 

Certes en appréhendant mieux les coups initiaux, ça aurait pu être beaucoup beaucoup plus gras, mais bon, on dira que ça fait partie de l'apprentissage du live.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Cash Game

Partager cet article

Repost 0