Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source : PokerNews

Source : PokerNews

L’année 2017 a vu le déroulement d’une petite révolution, avec la disparition pure et simple de l’European Poker Tour, le tournoi de poker le plus prestigieux en Europe et un des plus réputés au monde. En effet, PokerStars, la marque au pique rouge, propriétaire et organisatrice de l’événement, a décidé de changer toute sa programmation de tournois live et de les réorganiser. C’est pour moi une petite déception que de voir disparaître une telle épreuve que l’European Poker Tour, mais l’arrivée de son remplaçant est évidemment une nouvelle possibilité d’opportunités.

L’European Poker Tour aura donc existé durant 13 saisons et aura vu sa dernière finale disputée à Prague, en décembre dernier, avec le dernier bracelet EPT remis au hollandais Jasper van Putten. Il aura été le tournoi le plus diffusé à la télévision française et aura sûrement été source d’inspiration et d’une grande influence dans le développement du poker dans l’Hexagone. Il marque donc, selon moi, la fin d’une époque, celle de l’explosion du poker pour entrer dans un monde où le poker va devenir l’une des activités les plus pratiquées et populaires au monde. Peut-être un nouveau football !

Car l’European Poker Tour ne disparait pas vraiment, il change plutôt de nom et se fait un petit lifting avec l’apparition de nouvelles étapes. Il est en effet remplacé par le PokerStars Championship qui est en fait une fusion des trois tournois principaux organisés par PokerStars, à savoir l’European Poker Tour, le Latin America Poker Tour, et l’Asian Pacific Poker Tour. La première étape de cette nouvelle mouture a eu lieu aux Bahamas, en lieu et place de l’habituel PokerStars Carribean Adventure. La seconde vient de débuter dans un nouvel endroit, la capitale du Panama. Et sont déjà prévus au programme d’autres étapes à Macao, Monte-Carlo, Sotchi et Barcelone.

Une autre grande nouveauté est la présence d’une « finale », en fin d’année, avec un prize-pool de 100 000 dollars, dont le gagnant remportera l’intégralité. Les systèmes de qualifications pour les Main Events et tournois satellites ne changent pas, ce qui permettra de ne pas nous y perdre. Chaque événement est planifié pour durer une dizaine de jours.

Mais PokerStars a aussi modifié des tournois de plus petite envergure, qui nous concernent donc plus. Il en est ainsi fini des France Poker Series, de l’Eureka Poker Tour ou de l’Estrellas Poker Tour. Désormais, toutes ces compétitions de moindre importance seront organisées sous le nom commun de PokerStars Festival. La liste de ces étapes accessibles aux amateurs s’agrandit de semaine en semaine, avec New Jersey et Londres qui sont déjà terminés, tandis que celle de Rozvadov est sur le point de fermer ces portes, et que suivront ensuite Vina Del Mar, Marbella, Incheon, Manille et Uruguay. Des tournois de 6 ou 7 jours, prévus pour aussi bien une aventure humaine que poker pour tous ces participants.

S’il faudra juger sur la durée si ce changement s’avérera positif ou non, les raisons avancées par PokerStars pour celui-ci sont les suivantes : de faciliter la présentation et l’organisation de ces tournois en les présentant sous un même label. Il devrait ainsi être plus facile de s’y inscrire et d’y participer. Dans cette même idée, PokerStars s’apprête à lancer des bornes en libre-service où il sera possible de s’inscrire facilement à un tournoi. Plus de lisibilité aussi pour suivre les résultats des tournois, puisque les PokerStars Championship et Festival sont désormais tous accessibles à la même adresse.

L’European Poker Tour a disparu. J’espère vivre autant de grands moments et de fortes émotions à suivre les PokerStars Championship que j’en ai eu durant mes années à regarder les tables finales de l’EPT.

Tag(s) : #EPT, #PokerStars Championship

Partager cet article

Repost 0